Liste des auteurs

Un article de Alain Faujas paru dans Le Monde du 7 mai 2006

Cuivre effervescent

dimanche 7 mai 2006 par Alain Faujas

Propulsé à 7 650 dollars la tonne, vendredi 5 mai, le cuivre a repris sa courbe ascendante et enregistre une augmentation de son cours de 75 % depuis le début de l’année.

Depuis quelques jours, deux chapelles s’affrontent pour expliquer cette effervescence persistante. A Londres, il se dit de plus en plus que le métal rouge est l’objet d’une "bulle" spéculative qui n’a plus rien à voir avec une demande physique, réduite à 20 % de la demande totale.

Fonds spéculatifs (hedge funds), fonds de pension et investisseurs de tout poil se bousculent pour profiter d’une hausse qu’ils contribuent ainsi à accélérer.

La banque ING a publié, le 4 mai, une note très prudente sur les métaux de base, car elle s’attend à une forte correction dans les prochains mois. Le même jour, le Daily Telegraph a fait parler des négociants qui annoncent un plongeon de 20 %. Les actions des conglomérats miniers en ont reculé.

D’autres parlent d’un " super cycle" inédit, qui ferait des trois années de hausse passées un simple avant-goût des augmentations à venir. Avec la direction de l’australien BHP Billiton, première entreprise minière mondiale, ils estiment que la demande de cuivre dépassera l’offre "au moins jusqu’à la fin 2008", lorsque de nouvelles mines entreront en production.

La preuve ? les stocks de cuivre du London Metal Exchange qui ne cessent de baisser. Les causes ? L’agitation sociale qui paralyse la mine mexicaine de La Caridad depuis le 24 mars, et la trop faible teneur en cuivre des minerais kazakh et chilien.

" Il s’agit d’une bulle, assure Philippe Chalmin, professeur à l’université de Paris-Dauphine, parce que spéculateurs et professionnels se disent que la hausse va se poursuivre. Mais une forte demande physique existe et les mines zambiennes ou congolaises ne sont pas dans un état extraordinaire pour y répondre."

Le cuivre se trouve dans la situation du pétrole, c’est-à-dire que " le monde consomme tout ce qu’il produit et le marché s’en trouve tellement tendu que le moindre incident social ou politique retentit sur les cours". M. Chalmin conclut à un réajustement inévitable à la baisse des cours du cuivre. La seule question sans réponse est : quand ?

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !