Liste des auteurs

Article de Sébastien Ganet paru dans L’Humanité du 30 octobre 2006

Des pertes d’emplois industriels de moins en moins compensées

lundi 30 octobre 2006 par Sébastien Ganet
Le gouvernement met en avant de fortes créations d’entreprises comme gage de sa politique d’emploi. Les derniers chiffres montrent pourtant un retournement depuis septembre.

Depuis la sortie de l’été, une tendance lourde se met en place. Alors que le dynamisme des services compensait les pertes dans l’industrie durant la première moitié de l’année, ce mécanisme semble aujourd’hui s’estomper. 13 200 emplois industriels ont été détruits aux mois d’avril, mai et juin 2006, tout en étant compensés par des créations de postes dans le tertiaire (+ 72 600) et la construction (+ 11 600). Le solde net a donc été de

71 000 créations d’emplois au deuxième trimestre. Mais, si les gestions industrielles restent structurellement destructrices d’emplois, la dynamique de compensation par les services s’essouffle. Que ce soit en termes de créations d’entreprise, d’effectifs salariés ou d’utilisation des volants d’intérim, les derniers indicateurs disponibles montrent, de ce point de vue, une véritable rupture au troisième trimestre.

En termes de création d’entreprises, tous secteurs confondus (industrie et services), le ralentissement est net. En comparant les mois de juillet, août et septembre de cette année à ceux de 2005, l’ensemble des créations d’entreprises recule de 2 % alors que le gouvernement a l’habitude de communiquer sur des chiffres annuels plus avantageux. Il esquive ainsi le retournement de tendance qui se dessine depuis environ trois mois. En y regardant de plus près, sur le mois de septembre (dernières statistiques disponibles), les créations d’entreprise sont essentiellement tirées par des reprises (+ 6,2 %) et des réactivations (+ 9,8 %), alors que les créations pures n’augmentent quasiment pas (+ 1,7 %).

La rupture du troisième trimestre est plus visible encore en distinguant par secteur. Côté industrie, les derniers chiffres signalent un recul (en glissement annuel) des créations d’entreprises sur les douze derniers mois (- 2,5 %), mais surtout confirment ce recul dès le troisième trimestre (- 2,9 %). L’industrie des biens de consommation, marquée par des gestions agressives sur les coûts de production, passe de - 4,4 % en rythme annuel à - 6,8 % sur les mois de juillet, août et septembre.

Le ralentissement s’observe aussi côté services, et y semble même plus marqué. Par exemple dans les services aux entreprises, alors que la progression annuelle est de 5,8 %, les créations d’entreprise reculent de 1,8 % sur le troisième trimestre 2006 par rapport au troisième trimestre 2005. Plus inquiétant : l’immobilier et la construction,

les deux locomotives économiques, sont frappés par la rupture. Ainsi, les créations d’entreprise dans l’immobilier ralentissent sévèrement, passant du taux annuel de 11,9 % à - 2,4 % sur le troisième trimestre.

La même tendance se lit à travers l’intérim, qui traditionnellement sert à adapter la réserve de main-d’oeuvre à la conjoncture. Les craintes sont, dans ce secteur, d’autant plus justifiées que les 62 000 créations d’emplois dans le tertiaire au deuxième trimestre ont été, pour plus de la moitié, piochées dans l’intérim (source INSEE). Depuis juin, même ce dynamisme de l’intérim faiblit sensiblement. Selon les dernières statistiques fournies par Unistatis (un service de [l’UNEDIC-> mot 188), si le recours à l’intérim augmente sur un an, le rythme a ralenti entre juin (+ 1,7 %), juillet (- 0,2 %) et août (- 2 %). Un tel mouvement d’ajustement pourrait préfigurer un ralentissement économique au cours duquel la dynamique intérimaire dans les services compenserait de moins en moins les destructions d’emplois dans l’industrie.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !