Liste des auteurs

Article de Stéphane Lauer paru dans Le Monde du 1 er décembre 2006

Distribution : la pénibilité du travail pointée du doigt

vendredi 1er décembre 2006 par Stéphane Lauer

Créatrice d’emplois et grande utilisatrice de main-d’oeuvre, la grande distribution est néanmoins souvent mise en cause pour ses conditions de travail difficiles. Le Journal d’un médecin du travail (Ed. Le Cherche Midi, 173 pages, 10 euros), publié en septembre par le docteur Dorothée Ramaut, a mis récemment en cause certaines pratiques de la profession.

Préoccupée par l’absentéisme, les arrêts de travail, le turn-over, celle-ci a décidé en 2003 de mener une étude avec le concours du Centre interservices de santé et de médecine du travail en entreprise (Cisme). Il s’agit d’une démarche paritaire patronat-syndicats, dont les résultats ont été rendus publics mercredi 29 novembre.

Comme l’a rappelé, le ministre délégué à l’emploi, Gérard Larcher, présent lors de la présentation de l’étude, la situation est alarmante. Dans la grande distribution, les troubles musculo-squelettiques déclarés "ont été multipliés par 6 en dix ans, contre un facteur trois dans le régime général", tandis que les indices de fréquence des accidents du travail "se maintiennent 20 points au-dessus de la moyenne", relève M. Larcher.

L’étude, réalisée par 355 médecins du travail auprès de 4 800 salariés, est inédite par son ampleur. "Il existe une pénibilité physique importante, avec de grosses contraintes physiques entraînant des troubles musculo-squelettiques déclarés pour 85 % des salariés", souligne Liliane Boitel, médecin conseil au Cisme. Chiffre d’autant plus inquiétant qu’il est en hausse significative (75 % en 1998) et qu’il concerne une population beaucoup plus jeune que la population globale.

23 % DE TEMPS PARTIEL SUBI

L’enquête insiste sur la pénibilité du travail. 85 % des salariés jugent leur travail physiquement fatigant. Ainsi 40 % des salariés interrogés déclarent dépasser les horaires normaux. La proportion est au-delà des 50 % s’agissant des magasins de maxidiscompte. Par ailleurs, plus de 30 % des salariés ne connaissent pas leur planning au moins deux semaines à l’avance. "Lorsqu’on sait qu’il s’agit majoritairement d’une population féminine et jeune, qui a souvent des enfants à charge, ce chiffre pose le problème de l’organisation de la vie familiale", note le docteur Boitel.

A cela s’ajoutent des horaires atypiques : dans les hypermarchés, jusqu’à 80 % des salariés travaillent avant 7 heures du matin et 38 % travaillent la nuit. Un tiers des personnes ayant répondu affirment que les horaires de travail ont une incidence sur les horaires de repas.

Plus le magasin est petit, plus les salariés sont amenés à travailler à temps partiel et, dans 23 % des cas, celui-ci est subi, c’est-à-dire que les salariés préféreraient travailler plus.

Par ailleurs, l’immense majorité des salariés fait l’objet d’une pression temporelle : 80 % affirment devoir "se dépêcher pour faire leur travail". Pourtant, seuls quatre sur dix se déclarent stressés dans leur travail, une proportion moindre que dans d’autres secteurs d’activité. L’étude insiste également sur le fait que les trois quarts des salariés disposent d’une autonomie dans l’organisation de leur travail, tandis que 70 % affirment bénéficier de l’entraide de collègues pour accomplir leur tâche.

Enfin, plus de 80 % des personnes interrogées sont satisfaites de leur travail. "Il faut relativiser ce chiffre, car il y a souvent un réflexe de déni et de protection par rapport à la réalité pour continuer à travailler dans des conditions psychologiquement acceptables", insiste le docteur Boitel.

"Le constat n’est pas bon, il y a dans ce secteur une pression économique terrible, qui ne fait que retarder les prises de décision dans le domaine de la santé", affirme Dejan Terglav, secrétaire fédéral FO. "Nous avons désormais une photographie précise d’une situation qui est perfectible. Nous devons maintenant mettre en place des actions pour améliorer la situation", déclare Jérôme Bédier, président de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD), qui s’engage à mener régulièrement ce type d’enquête.

Si la démarche de transparence est louable, elle évite pour le moment d’aborder la question du harcèlement moral. Quels que soient les problèmes pour enrayer le phénomène, il semble de plus en plus difficile d’éluder la question. "Nous sommes en train de réfléchir au problème, qui devrait être la priorité des enquêtes à venir", promet M. Bédier.


CHIFFRES

EFFECTIFS. 642 500 salariés, en hausse de 1,5 % par rapport à 2004. Depuis 2001 les effectifs dans le maxidiscompte ont progressé de 41 %. Plus d’un salarié sur deux travaille dans un hypermarché.

CARACTÉRISTIQUES. L’âge moyen est de 36,7 ans. 62 % des salariés sont des femmes. L’ancienneté est en moyenne de 8,8 ans.

TEMPS DE TRAVAIL. 38 % des salariés travaillent à temps partiel. Ce sont surtout des femmes (à 54 %). Globalement, la durée moyenne effective de travail est de vingt-sept heures par semaine.


Le licenciement d’une caissière généreuse

Tous les démunis qu’elle avait secourus sont venus saluer "Babeth", la caissière au grand coeur, devant les portes du supermarché Champion, dans le quartier populaire de La Source à Orléans, dimanche 26 novembre. Après vingt-six ans de présence, Elisabeth Dupart vient d’être licenciée par le supermarché pour avoir accordé des petits crédits de 10 à 30 euros à des clients dans le besoin. A la fin du mois, ces personnes nécessiteuses, des mères de famille seules avec des enfants ou des personnes âgées, remboursaient leur dette. Ce service rendu était toléré par la direction du magasin, mais, lorsqu’un nouveau gérant est arrivé à la fin de l’été, Babeth a été licenciée pour faute grave. Devant l’émotion suscitée dans le quartier, une conciliation est intervenue au tribunal des prud’hommes d’Orléans. Le licenciement pour faute grave a été commué en faute simple. Ce qui va permettre à Babeth de toucher des indemnités. "Je ne regrette pas ce que j’ai fait", dit-elle. - (Corresp.)

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !