Liste des auteurs

Un article de Thomas Lemahieu paru dans l’Humanité du 4 aout 2005

Du petit-lait pour le MEDEF

jeudi 4 août 2005 par Thomas Le mahieu
Laurence Parisot, successeur d’Ernest-Antoine Seillière, applaudit le gouvernement à deux mains pour le contrat nouvelles embauches .

Que du bonheur ! Pour sa première réaction officielle à l’annonce des mesures gouvernementales « pour l’emploi », Laurence Parisot, présidente du MEDEF, a pu boire cul sec un grand verre de petit-lait... « Les chefs d’entreprise n’ont qu’un désir, faire grandir leur entreprise, la renforcer, et donc embaucher, promet la nouvelle patronne du MEDEF dans un communiqué. Je pense que le contrat nouvelles embauches (CNE) est aujourd’hui une première occasion pour la France d’enclencher, à partir de ses plus petites entreprises, le mouvement de croissance dont nous avons besoin. La mise en oeuvre rapide de ce contrat, dès le 4 août, montre l’urgence de la situation. » Mais comme toujours, dans ces eaux-là, la joie ne dissipe pas l’appétit : « Il est clair, prévient d’ores et déjà Laurence Parisot, qu’il ne faudra pas s’arrêter là et que d’autres initiatives, relatives notamment aux prélèvements obligatoires, seront également nécessaires pour remonter la pente. »

Côté syndical, en revanche, le plan de précarisation Villepin fait l’unanimité contre lui. Après la CGT, FO et la CGC qui ont réagi dès mardi matin (lire l’Huma d’hier), Jacques Voisin, président de la CFTC, dénonce « des mesures sources de précarité et de développement de la pauvreté ». « Le gouvernement a choisi les ordonnances pour pouvoir, en période estivale, se soustraire à un vrai débat de fond sur les mesures les plus favorables à l¹emploi et à la croissance, ajoute-t-il. Le CNE (contrat de nouvelles embauches) légalise les licenciements, pendant deux ans, sans aucun motif ni contrainte : ce contrat autorise le fait du prince. On ne construit pas la croissance sur la précarité. Ces ordonnances sont un leurre et ne vont pas développer la croissance, l’activité et l’emploi. » Pour la CFDT, « le gouvernement fait fausse route » : le CNE « ajoute de la précarité et de l’insécurité pour les salariés, accentuant les inégalités dans le monde du travail ».

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !