Liste des auteurs

AFP [ lundi 24 octobre 2005 - 10h09 ]

EDF : le gouvernement donne le feu vert à l’ouverture du capital

lundi 24 octobre 2005

PARIS (AFP) - Le Premier ministre Dominique de Villepin va annoncer lundi l’ouverture du capital d’ EDF, un dossier politiquement sensible qu’a finalement décidé d’ouvrir le gouvernement en dépit de l’opposition des syndicats.

Le feu vert au processus sera donné lundi en fin de matinée par Matignon à l’occasion de la signature du contrat de service public entre l’Etat et EDF, tandis que les modalités précises seront dévoilées dans l’après-midi à Bercy par le ministre de l’Economie Thierry Breton, a-t-on appris de source proche du dossier.

L’ouverture du capital, par son augmentation et l’émission d’actions nouvelles, sera équivalente à 15% du capital d’EDF, avait indiqué Bercy début septembre.

M. Breton a répété lundi sur RTL que l’ouverture du capital devait permettre à EDF de lever "6, 7, 8 milliards d’euros" et permettre ainsi de prévoir un investissement compatible avec les objectifs assignés au groupe d’énergie.

Les deux conditions au lancement de l’opération "sont remplies" a ajouté M. Breton faisant référence à la signature du contrat de service public et à l’engagement pris par EDF "d’investir très massivement" au cours des prochaines années, conformément à ce qu’avait demandé formellement au groupe Dominique de Villepin début octobre.

Par ailleurs, les marchés financiers "ne sont pas mauvais" et donc l’environnement boursier est favorable à une levée de capitaux par EDF, a ajouté le ministre. SGE.TXY48.241005080609.photo01.quicklook.default-245x158.jpg Thierry Breton, au côté de Pierre Gadonneix, visite la centrale nucléaire de Golfech, le 24 mars 2005 © AFP/Archives Eric Cabanis

Début septembre, Bercy avait souligné que la vente des actions nouvelles qui seront créées bénéficiera intégralement à EDF et non aux caisses de l’Etat, hormis les cessions de titres aux salariés prévues par la loi lors de ce type d’opérations.

Selon la loi, 15% des actions mises sur le marché à l’occasion de l’ouverture du capital d’EDF seront offertes aux salariés.

Dimanche, les services du Premier ministre ont annoncé la signature officielle d’un "plan de service public", véritable charte par laquelle EDF va s’engager sur une liste de services à respecter pour ses clients, en clair les consommateurs français, même si ces derniers pourront bientôt choisir leur fournisseur d’électricité avec la fin du monopole électrique d’EDF.

L’entreprise aura également un engagement vis-à-vis des Français les plus démunis afin de ne pas procéder à des coupures d’électricité pendant l’hiver, et d’assurer la sécurité d’approvisionnement et la modération des tarifs.

Quant au programme d’investissement, il devrait être étoffé par EDF, qui avait prévu d’investir quelque 26 milliards d’euros d’ici 2008. Le Premier ministre avait demandé qu’il soit augmenté de 4 milliards d’euros.

Selon le quotidien Les Echos paru lundi, le groupe pourrait étendre son plan à 2010.

Le ministre des Finances a affirmé lundi qu’"il n’y a plus de raison d’attendre" pour ouvrir le capital d’autant que le dialogue avec les organisations syndicales a été constant depuis plus d’un an.

Dominique de Villepin lui-même a suivi de près ce dossier particulièrement sensible politiquement, avançant parfois avec prudence sur le sujet, notamment lors de la crise de la SNCM.

L’entourage du Premier ministre avait jugé "sans aucun fondement" samedi soir les déclarations d’un syndicat selon lesquelles l’ouverture du capital serait lancée lundi. Les syndicats restent fermement opposés à la privatisation partielle d’EDF, qu’ils jugent dangereuse dans un contexte de crise énergétique.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !