Liste des auteurs

FRÉDÉRIC DE MONICAULT. | Le Figaro 14 mai 2007

EDF s’attelle à la rénovation de ses barrages

lundi 14 mai 2007 par Frédéric de Monicault
Le groupe vient de lancer un important programme de rénovation et de modernisation de son parc hydraulique.

LE NUCLÉAIRE a beau s’être invité dans le débat de l’entre-deux-tours entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal, il est loin d’occuper seul le terrain chez EDF. Le parc hydroélectrique aussi mobilise les efforts du groupe. Les premières applications d’un important plan de rénovation et de modernisation viennent ainsi de démarrer. Au total, quelque 500 millions d’euros supplémentaires seront dédiés, sur la période 2007-2011, à des infrastructures qui assurent environ 10 % de la production d’électricité en France.

« Ces 500 millions d’euros représentent le double de l’enveloppe initiale, souligne Pierre Gadonneix, le président d’EDF. Si l’entreprise possède ainsi les moyens d’investir, c’est parce qu’elle a retrouvé des marges de manoeuvre financières. » En plus de l’ouverture du capital - synonyme depuis 2005 d’un joli parcours boursier -, Pierre Gadonneix fait directement référence aux performances opérationnelles et financières de l’électricien.

Mais si EDF intensifie son effort en faveur de l’hydraulique, c’est aussi parce que, selon un rapport confidentiel établi au sein de l’entreprise et révélé au début de l’année, pas moins de 200 barrages présenteraient des risques de rupture en raison de leur vétusté (nos éditions du 23 février). Ce qui avait valu à Pierre Gadonneix d’écrire aux maires de toutes les communes concernées, à la fois pour les rassurer et pour leur dire que tous les problèmes identifiés seraient traités.

Parallèlement, en marge de l’annonce de son programme d’investissements sur la période 2007-2011, EDF avait rappelé que ses ouvrages hydrauliques sont conçus pour une durée de vie qui dépasse les siècles, alors que l’âge moyen de ces infrastructures n’est actuellement que de 50 ans. Très précisément, 75 % du parc a plus de 24 ans, 50 % affiche moins de 44 ans et 25 % moins de 74 ans. EDF, enfin, a rappelé qu’une batterie régulière de contrôles, de visites et d’opérations d’entretien faisait partie du quotidien des barrages.

Une piscine olympique remplie en vingt secondes

Au Verney, en Isère, EDF possède avec la station de transfert d’énergie par pompage (Step) de Grand Maison une puissance installée de 1 800 mégawatts. Il s’agit de la plus grosse installation hydroélectrique en France, l’équivalent de deux tranches nucléaires. Le barrage fait 160 mètres de haut tandis que le bassin amont est situé à 1 700 mètres d’altitude. Le débit total atteint 217 m³ par seconde, c’est-à-dire le remplissage d’une piscine olympique en une vingtaine de secondes.

À une échelle plus générale, le parc hydraulique d’EDF (220 barrages et 447 centrales en tout) produit chaque année en moyenne 40 terrawatts/heure (milliards de kilowatts/heures), soit l’équivalent de la consommation annuelle d’Ile-de-France. Pour cela, une intense surveillance de la ressource en eau s’avère nécessaire. Chez EDF, elle mobilise 40 personnes en permanence et donne lieu à 15 000 données traitées chaque jour.

Le potentiel hydraulique permet parfois d’éviter le pire. Ainsi, lors de la panne électrique géante qui a affecté plusieurs pays européens le 4 novembre dernier, c’est le recours en une vingtaine de minutes à 5 000 mégawatts de production hydraulique qui a permis de rétablir rapidement la situation auprès des 5 millions de foyers concernés en France. « De telle sorte que le black-out en Europe a pu être évité », insiste EDF.

Enfin, ce n’est pas le moindre atout de l’hydraulique, il participe efficacement à la lutte contre le réchauffement climatique avec, dans le cas d’EDF, 13 millions de tonnes d’hydrocarbures consommées en moins.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !