Liste des auteurs

Elodie Boulch | Le figaro le 27 aout 2007

ENI écarté du gisement de Kashagan

lundi 27 août 2007 par Elodie Boulch
Le Kazakhstan a annoncé la suspension des travaux de l’opérateur italien ENI sur le champ pétrolier géant de Kashagan. L’opérateur italien aurait violé la législation sur l’environnement.

Les Kazakhs ne cachent guère leur intention de mettre la main sur leur manne pétrolière. Il y a quelques jours déjà, ce n’était pas l’environnement qui était invoqué mais l’augmentation des coûts du développement du champ de Kashagan (ouest du Kazakhstan). Cette fois-ci, l’Etat kazakh aura porté à exécutions ses menaces. Le Kazakhstan avait fait part de ses préoccupations écologiques une semaine plus tôt, sans obtenir de réponse du groupe italien. Les activités sont désormais interrompues.

"Nous avons fait arrêter les activités sur place, pour trois mois", a annoncé le ministre kazakh de l’Ecologie, Nourlan Iskakov. "Nos questions concernant la protection de l’environnement sont restées sans réponse", a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse.

Ce conflit entre ENI et l’Etat Kazakh survient alors que le Kazakhstan dénonce déjà le retard de la mise en exploitation de Kashagan. Initialement prévue en juillet 2008, elle ne débutera que fin 2010. Par ailleurs, la hausse des dépenses liées au développement de gisement coûtera quelques 136 milliards d’euros à l’Etat kazakh contre 57 milliards prévus initialement.

Le Kazakhstan a manifesté son intention d’augmenter sa part dans le cadre de l’accord qui le lie à ENI pour le partage de production. Sa part sur les bénéfices des ventes de brut devrait ainsi passer de 10 à 40%.

Les déboires d’ENI sont du même ordre que celles connues par Shell fin 2006 en Russie avec son projet Sakhaline-2. La Russie avait en effet invoqué le non-respect des normes écologiques pour suspendre le programme.

Le Kashagan est considéré comme l’une des plus importantes découvertes de ses 30 dernières années. Il contiendrait au minimum des réserves exploitables de sept à neuf milliards de barils de brut et des réserves géologiques de 38 milliards de barils.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !