Liste des auteurs

Marc Roche – Le Monde du 05.02.08.

Egg soigne les "drogués du crédit", par Marc Roche

mercredi 6 février 2008 par Marc Roche

Jouir maintenant, payer demain. Ce leitmotiv excitant mais dangereux a été pendant des lustres celui des Britanniques. Ils collectionnaient les cartes de crédit jusqu’au vertige pour s’offrir maison, voiture, vacances, ordinateurs, chirurgie esthétique...

Plus question aujourd’hui de vivre au-dessus de ses moyens. La décision, samedi 2 février, de la banque britannique en ligne Egg d’annuler dans les trente-cinq jours 160 000 cartes de crédit souligne l’ampleur de la crise du crédit outre-Manche. Elle concerne 7 % des quelque deux millions de clients de cette filiale du groupe américain Citigroup présentant "des risques dépassant l’acceptable".

Egg se sépare des emprunteurs dont le plafond de crédit a été dépassé ou de ceux qui n’ont pu effectuer le remboursement minimum obligatoire. A entendre la banque, elle serre la vis pour protéger les "drogués du crédit" malgré eux... Cette décision a provoqué une levée de boucliers chez les clients évincés. L’émetteur est accusé de vouloir se séparer au passage des détenteurs de cartes trop peu dépensiers qui ne lui procurent pas suffisamment de revenus, à l’instar des retraités. L’affaire embarrasse la City et secoue le monde politique. Le très puissant président de la Commission des finances de la Chambre des communes, John McFall, a réclamé l’ouverture d’une enquête du bureau du commerce équitable (Office of Fair Trading) : "Egg doit démontrer que cette action n’est pas motivée par le souci de pénaliser également les consommateurs trop prudents."

Habilités à vendre du crédit, les sociétés de financement, les banques mais aussi les magasins ou les associations de commerçants resserrent les conditions d’accès, en particulier aux plus vulnérables, notamment les moins de 30 ans, les divorcés et les chômeurs. En décembre 2007, le nombre d’approbations de crédits hypothécaires est tombé de 40 % en un an.

A écouter un récent rapport du Centre for Policy Studies, un institut respecté de recherche économique, "la hausse de l’endettement des ménages est tel qu’ils ne sont pas préparés pour faire face aux temps difficiles à venir".

Ses conclusions sont alarmantes : la dette totale d’un foyer - y compris le prêt hypothécaire - est passée de 34 019 livres en 2002 à 55 554 livres (73 735 euros) en 2007. Sur la même période, la dette sur carte de crédit a grimpé de 159 %. L’ensemble des engagements financiers représente désormais 108 % des revenus des ménages contre 83 % il y a cinq ans. Le CPS s’inquiète alors que le budget disponible des ménages a déjà été amputé par la hausse des impôts, la stagnation des revenus réels et la flambée des factures domestiques.

L’endettement personnel britannique représente aujourd’hui deux tiers de la dette des ménages de l’Union européenne. La carte de crédit est devenue une manière de vivre dans un royaume en voie de devenir "cashless" (sans espèces). Une évolution qui inquiète l’Eglise anglicane, dont le site Internet conseille à ses fidèles : "Clôturez toutes vos dettes, si ce n’est celle de l’amour de l’un envers l’autre." Amen...

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !