Liste des auteurs

LEMONDE.FR avec AFP | 13.12.10

En 2008, la pauvreté touchait un quart de la population européenne

lundi 13 décembre 2010

Quelque 116 millions de citoyens européens, soit près d’un quart de la population de l’Union européenne, ont été menacés de pauvreté ou d’exclusion sociale en 2008. La Commission européenne a l’ambition de réduire ce chiffre d’au moins 20 millions d’ici dix ans, mais d’ici là, les chiffres sont alarmants, selon l’étude intitulée "Revenus et conditions de vie en Europe", publiée lundi 13 décembre par l’office européen des statistiques (Eurostat).

Dans le détail, l’office européen établit un bilan de 81 millions de personnes (soit 16,5 % de la population de l’UE) qui disposaient d’un revenu au-dessous du seuil national de pauvreté en 2008. Ces personnes vivaient principalement en Lettonie, en Roumanie et en Bulgarie, mais aussi dans les "grands" pays de l’UE : ainsi, la France comptait 7,9 millions de personnes (13,1 % de la population) considérées comme menacées par la pauvreté. En Allemagne, le taux de personnes menacées de pauvreté est de 15,2 %. Il est de 19,6 % en Espagne, de 18,7 % en Italie et de 18,8 % au Royaume-Uni.

7 MILLIONS D’EUROPÉENS CONCERNÉS PAR LES TROIS CRITÈRES D’EXCLUSION

En outre, 42 millions d’Européens, soit 8,5 % de la population de l’UE, se trouvaient en 2008 en situation de privation matérielle grave, ce qui signifie que leurs conditions de vie étaient limitées par un manque de ressources tel qu’elles n’étaient pas en mesure de régler leurs factures, de chauffer correctement leur logement, de s’acheter une voiture ou un téléphone. Enfin, 34 millions d’Européens, soit 9 % de la population, vivaient en 2008 au sein de ménages dans lesquels les adultes âgés de 18 à 59 ans (hors étudiants) avaient utilisé moins de 20 % de leur "potentiel total d’emploi" dans l’année.

Au total, près de 116 millions d’Européens (23,6 % de la population) relèvent d’au moins l’un de ces critères (risque de pauvreté après transferts sociaux, privation matérielle grave, appartenance à un ménage à très faible intensité de travail). En Bulgarie, 45 % de la population est dans ce cas. Et près de 7 millions d’Européens (1,4 % de la population de l’UE) relèvent quant à eux des trois critères de pauvreté et d’exclusion sociale à la fois, surtout en Bulgarie (4,5 % de la population), Hongrie (2,7 %) et Roumanie (2,4 %).

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !