Liste des auteurs

Un article paru dans Le Monde du 13 janvier 2006

En Espagne, la régularisation des sans-papiers remplit les caisses de la Sécurité sociale

vendredi 13 janvier 2006
Fernando vient tout juste d’avoir 25 ans. Arrivé il y a trois ans et demi en Espagne, ce jeune Equatorien a obtenu, en juin 2005, des papiers en règle. Il a pu bénéficier du processus de régularisation exceptionnel mis en place par le gouvernement espagnol entre février et avril 2005.

Pour obtenir cette régularisation, les sans-papiers devaient prouver qu’ils résidaient en Espagne avant le 7 août 2004 et qu’ils ne possédaient pas de casier judiciaire dans leur pays d’origine. Parallèlement, leur employeur devait présenter un contrat de travail en règle pour un minimum de six mois - trois mois dans le secteur agricole -, permettant ainsi à leur employé de bénéficier d’un permis de résidence d’un an. Fernando travaillait depuis longtemps au noir et son patron a accepté de présenter son dossier.

Une fois régularisé, le jeune Equatorien n’a plus eu qu’une idée en tête : retourner voir sa famille. "J’ai reçu mon fameux permis de résidence un jeudi, et le dimanche, j’étais déjà dans l’avion pour aller à Quito !", raconte-t-il.

Travailleur clandestin, Fernando ne pouvait quitter l’Espagne, de peur de ne pouvoir y revenir. Posséder des papiers en règle a changé sa vie. Tout comme celle de ses amis. "Il y a maintenant un va-et-vient incessant entre l’Espagne et l’Amérique latine. Et il est difficile de trouver des places dans les avions en ce moment. Les compagnies en ont profité pour augmenter les prix. Avant, aller à Quito ne coûtait pas plus de 600 euros mais les prix sont à plus de 1 000 euros actuellement", explique-t-il.

Sur plus de 500 000 immigrés finalement régularisés en Espagne, 250 000 sont originaires d’un pays d’Amérique centrale ou du Sud. La moitié provient d’Equateur et le reste de Colombie, de Bolivie, d’Argentine ou de République dominicaine.

AGRÉABLE SURPRISE

Les compagnies aériennes estiment à environ 30 % la progression du nombre de voyageurs entre l’Espagne et l’Amérique latine durant le mois de décembre 2005. Elles ne peuvent affirmer avec certitude que ce boom est dû à la régularisation, mais elles supposent qu’il s’agit de l’explication la plus probable. Il suffit de se pencher sur les destinations en hausse nette : Quito, Bogota, Lima et Santo Domingo, les capitales des pays dont sont originaires les personnes régularisées.

Du coup, les compagnies adaptent leur stratégie. Iberia, par exemple, a affrété sur les destinations concernées des appareils de plus grande capacité. Elle prévoit aussi d’augmenter à terme la fréquence de ses vols. Comme Air Plus, qui est passée de deux à quatre, voire six vols, par semaine vers Lima, Saint Domingue et Bogota.

Les compagnies aériennes ne sont pas les seules à profiter du phénomène. Car cette régularisation remplit également les caisses de la Sécurité sociale. Les nouveaux contrats de travail des immigrés auraient ainsi permis de récupérer 750 millions d’euros en 2005 (les chiffres définitifs ne sont pas encore connus) à travers les cotisations des travailleurs et employeurs.

L’estimation pour 2006 est la plus réaliste puisqu’elle prend en compte une année entière : le gouvernement prévoit qu’il percevra cette année jusqu’à 1 350 millions d’euro, soit 1,6 % du total des cotisations.

Le ministère du travail a été agréablement surpris car il tablait sur des cotisations de ces immigrés régularisés avec un salaire moyen de 800 euros. Finalement, les paies moyennes se sont élevées à 1 050 euros, alors que les cotisations des travailleurs espagnols correspondent à un salaire moyen de 1 380 euros.

Côté impôts, il est encore trop tôt pour chiffrer les effets, puisque les déclarations sur les revenus de 2005 ne se feront que dans quelques semaines.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !