Liste des auteurs

La Tribune.fr - 05/03/08

Enquête autour des tarifs de gaz pratiqués en Allemagne

vendredi 7 mars 2008
Ce sont quelque 35 compagnies gazières allemandes que l’Office des Cartels soupçonne d’avoir gonflé leurs tarifs aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers. Il a décidé d’ouvrir une enquête.

L’office fédéral de lutte contre les cartels, l’autorité de la concurernce allemande, vient d’annoncer ce mercredi l’ouverture à l’échelle nationale d’une enquête sur environ trente-cinq compagnies gazières. Elle les soupçonne d’avoir gonflé leurs tarifs aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers.

D’après l’Office, certains profits engrangés par lesdites sociétés et filiales incriminées trouveraient leur source dans la répercussion sur la clientèle des coûts des certificats d’émission de dioxyde de carbone (CO2). L’enquête lancée par l’Office des cartels s’ajoute à celles déjà initiées par l’autorité de tutelle du secteur de l’énergie qui, par deux fois, a imposé une baisse des tarifs.

"Une enquête à l’échelle nationale a montré que les prix du gaz variaient de 25 à 45% suivant les entreprises", explique l’Office dans son communiqué. "Si on examine les résultats à l’heure actuelle, nous soupçonnons que plusieurs sociétés du gaz imposent des tarifs à un niveau auquel elles ne pourraient pas prétendre si la concurrence jouait effectivement", ajoute l’Office. Cette même enquête a porté sur les tarifs facturés au consommateur final et sur les tarifs imposés par les municipalités par où transitent les gazoducs. "Les éléments étudiés représentent 55% environ du prix total du gaz", précise le communiqué.

Cette enquête touche notamment des filiales des quatre grands groupes énergétiques allemands E.ON, RWE, EnBW et Vattenfall Europe. RWE a d’ailleurs déclaré que quatre de ses filiales étaient concernées ainsi que certaines sociétés locales de services aux collectivités regroupées dans son fournisseur régional, Envia. Un porte-parole de E.ON a déclaré de son côté étudier lesquelles de ses filiales étaient concernées. Quant à EnBW et Vattenfall Europe, leurs porte-parole respectifs estiment ne pas être directement visés par l’enquête.

Toujours est-il que ces quelque trente-cinq sociétés représentent 20% des ventes totales de gaz aux particuliers et aux PME sur le marché allemand. Mais selon l’Office, d’autres sociétés pourraient bien par la suite être concernées par l’enquête.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !