Liste des auteurs

Dépèche AFP parue sur lemonde.fr le 24 mars 2005

Explosion meurtière dans une raffinerie de BP au Texas

jeudi 24 mars 2005
Une forte explosion s’est produite, mercredi 23 mars, au Texas, faisant au moins 14 morts et plus de 70 blessés dans la plus grande raffinerie américaine du groupe pétrolier britannique BP.

"A ce stade, nous pensons qu’il y a eu 14 morts", a indiqué Don Parus, responsable de ce gigantesque site industriel de la banlieue de Houston, qui s’étend sur 486 hectares. Plus de 70 personnes ont dû recevoir des soins et on est sans nouvelle de plusieurs personnes qui travaillaient dans la raffinerie, a ajouté le directeur, qui cherche toujours à découvrir les causes de l’explosion.

"Nous n’avons pas eu le temps de faire une enquête sur les causes et je ne spéculerai pas. Mais pour le moment, le terrorisme n’est pas l’une de nos préoccupations principales", a-t-il précisé.

3 % DE LA PRODUCTION AMÉRICAINE

La raffinerie de BP à Texas City fournit 30 % de toute la production de la société aux Etats-Unis et 3 % de la totalité de la production américaine, précise le site Internet du groupe pétrolier.

Elle regroupe une trentaine d’unités de raffinage et est considérée comme l’un des sites pétroliers les plus "complexes du monde", où le pétrole brut est transformé en toute une gamme de produits, dont l’essence.

"L’essence produite ici est raffinée en quantités tellement importantes que ce seul site pourrait fournir assez de carburant pour faire le plein d’une voiture toutes les sept secondes", selon le groupe.

L’incendie s’est déclenché vers 13 h 20 (20 h 20 à Paris). Trois heures plus tard, il était maîtrisé par les pompiers et permettait aux équipes de secours de tenter de dégager d’éventuelles victimes des décombres.

FLAMMES DE PLUS DE 20 MÈTRES

D’épais nuages de fumée noire s’élevaient du site et étaient visibles à plusieurs kilomètres de distance. Les témoins ont fait état de flammes de plus de 20 mètres de haut.

Judith Mantell, 62 ans, a raconté au Houston Chronicle que l’explosion qui s’est produite à plus de huit kilomètres de chez elle a soulevé sa voiture et fait trembler les vitres de sa maison. "C’était incroyable, les flammes ont bondi de plus de 20 mètres dans les airs", a-t-elle confié au quotidien.

L’explosion, qui s’est produite dans la partie ouest du site industriel, semble avoir partiellement détruit plusieurs bâtiments et BP a reconnu que des immeubles avoisinants avaient été endommagés.

L’entreprise a également mis en place des détecteurs autour de la raffinerie en cas de pollution ou d’émanations de gaz dangereux.

L’annonce de l’explosion a immédiatement fait rebondir les prix du pétrole lors des transactions électronique qui ont suivi la séance officielle. Le brut qui a fini à 53,81 dollars à New York a rebondit pour coter 54,07 dollars vers minuit trente. Les prix de l’essence ont également grimpé pour atteindre 1,60 dollar le gallon (3,8 litres) sur le marché.

Les raffineries sont quasiment à leur capacité maximale aux Etats-Unis, où le parc industriel est en partie obsolète. Le moindre arrêt dans une raffinerie a donc des répercussions immédiates sur l’approvisionnement.

Cet impact ne sera pas connu tant que BP n’aura pas été en mesure de faire une évaluation précise des dégâts.

Cet accident intervient alors que la saison estivale - celle des grands déplacements en voiture - doit commencer lors du dernier week-end du mois de mai et se terminer début septembre.

Certains indices laissent à penser que c’est une unité liée à la fabrication d’essence qui a été touchée, a indiqué Hugh Depland, porte-parole de BP.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !