Liste des auteurs

Cathy Ceïbe | L’Humanité le 15.02.2008

Exxon Mobil part en guerre contre le Venezuela

vendredi 15 février 2008 par Cathy Ceïbe
Pétrole . En demandant l’arbitrage de plusieurs tribunaux, le géant pétrolier américain s’attaque au plan de nationalisation de Caracas

« Terrorisme judi- ciaire » ou encore « conflit politico-économique »… Quoi qu’il en soit, Exxon Mobil et le Venezuela se sont déclaré la guerre. Mercredi, une cour fédérale américaine a tranché en faveur du géant pétrolier américain dans le contentieux qui l’oppose au gouvernement d’Hugo Chavez, en gelant 300 millions de dollars d’actifs de la compagnie pétrolière publique vénézuélienne, PDVSA. Le 7 février déjà, 12,3 milliards de dollars d’actifs du groupe vénézuélien avaient été gelés par des tribunaux américains, britanniques et néerlandais.

À l’origine de ce conflit : le vaste plan de nationalisations des gisements pétrolifères du bassin de l’Orénoque, dont les réserves sont considérées comme les plus importantes au monde, lancé en mai 2007 par le gouvernement vénézuélien. À l’époque, le leader mondial de l’or noir avait claqué la porte des négociations, refusant de se voir conférer un rôle d’associé minoritaire dans les coentreprises pétrolières de l’Orénoque, contrairement à ses homologues Total (France), Statoil (Norvège), Chevron (États-Unis) ou British Petroleum (Grande-Bretagne). S’estimant lésé, Exxon Mobil, dont les bénéfices pour l’année 2007 s’élèvent à 40,6 milliards de dollars, un record, a donc déposé, en septembre dernier, une demande d’arbitrage devant des juridictions internationales. Selon le groupe pétrolier, il s’agirait avec ce gel des actifs de s’assurer de la solvabilité du Venezuela en cas de victoire devant les tribunaux. Exxon Mobil prétend en effet que PDVSA connaîtrait des problèmes de liquidités. Ce que dément formellement l’entreprise d’État, en annonçant un actif de près de 100 milliards de dollars.

La réaction de Caracas ne s’est pas fait attendre. Le ministre vénézuélien de l’Énergie et du pétrole, et président de PDVSA, Rafael Ramirez, a annoncé, mardi, la suspension de ses relations commerciales avec la compagnie pétrolière américaine, soit la livraison de 600 000 barils par jour. Dans la foulée, le Venezuela présentera un recours devant les tribunaux de Londres et des Pays-Bas, a-t-il indiqué à la télévision vénézuélienne. Rafael Ramirez a également précisé qu’il fournirait à l’Assemblée nationale « les conventions signées par l’ancienne PDVSA ». Car, pour l’exécutif vénézuélien, les recours en justice intentés par Exxon Mobil révèlent en premier lieu les dérives mafieuses de PDVSA avant sa nationalisation, et les largesses que s’octroyaient les sociétés étrangères présentes dans le pays. Ces recours montrent également le refus de certaines compagnies pétrolières de respecter les nationalisations mises en oeuvre par Caracas, au nom de son droit à disposer de ses ressources naturelles, la production pétrolière représentant près de 25 % du PIB.

« Que personne ne se trompe, la mesure prise par Exxon ne peut être qualifiée de dispute commerciale ni de désaccord économique, a mis en garde le président de PDVSA, Rafael Ramirez. Il s’agit d’un pas de plus de l’impérialisme états-unien contre notre gouvernement. »

Officiellement, Washington n’est pas « partie prenante de ce litige », a indiqué le porte-parole du département d’État, Sean McCormack, mais, a-t-il précisé, « nous soutenons entièrement les efforts d’Exxon Mobil pour obtenir une compensation juste et équitable en échange de ses actifs ». À Caracas, l’affaire est entendue : « Ce n’est pas un conflit commercial, mais un conflit politique », a tranché le ministre des Affaires étrangères du Venezuela, Nicolas Maduro. Dans le droit fil des précédentes tentatives de déstabilisation politique et économique auxquelles la première puissance mondiale n’a jamais été étrangère.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !