Liste des auteurs

FLASH INFO : Le chantage arme de gestion des salariés

mercredi 23 octobre 2013 par CGT Centrale Gardanne

Depuis 3 semaines, les salariés se sont réapproprié l’outil de production pour obtenir des réponses satisfaisantes à leurs revendications en terme d’emplois, d’arrêt de l’externalisation et d’arrêt de la discrimination envers les salariés de la part de la direction. Au lieu de cela, la direction cherche à remettre en causes les usages et pratiques (pour exemple, la remise en cause des règles de rémunération des requis de sécurité, la volonté de revoir également les règles de pointage et de prises de congés… etc.…).

Est-ce là les seules préoccupations de la direction ?

De plus, en début de semaine notre organisation a été interpelée par les salariés sur la volonté de la direction d’externaliser temporairement le service du bureau des méthodes mécanique !! N’acceptons pas et combattons cette politique d’externalisation.

Arque-boutée sur ses projets, improductifs, inefficaces et néfastes à la qualité de notre travail, de suppressions d’emplois la direction de l’entreprise se refuse à écouter les propositions des salariés exprimées par leur Syndicat CGT.

En effet, depuis la présentation de son projet de réorganisation de la Centrale de Gardanne, elle ignore les propositions de la CGT qui intègrent le remplacement des agents en instance de départ ou déjà partis, la reconnaissance de la compétence de ceux qui assument de nouvelles responsabilités, et refuse de respecter ses engagements pris sur le maintien de l’effectif à minima constant avec la mise en service de la nouvelle unité P4Biomasse. Sans oublier la prise en compte des salariés des entreprises sous traitantes.

Elle préfère encaisser les actions des salariés mécontents et perdre de l’argent que de prendre en compte leurs revendications légitimes.

Une négociation c’est prendre en compte les propositions de chacun pas imposer les siennes.

Aujourd’hui la direction bloque toutes les nouvelles demandes de départs des sites de Gardanne et CEH jusqu’à ce que les organisations syndicales se soumettent à ses dictats qu’elle appelle « accords » comme l’accord de réorganisation ou celui de génération par exemple.

Notre réponse doit être au niveau de nos ambitions pour l’emploi, la reconnaissance des qualifications et les salaires

La mobilisation de tous doit s’amplifier

Assemblée Générale du personnel jeudi 31 octobre 2013 à 14h suivie d’une conférence de presse à 15h et d’une rencontre des élus politiques.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !