Liste des auteurs

Fatih Birol, Tristan de Bourbon | La Tribune du 12.11.2011

Fatih Birol : "L’arrêt du nucléaire entrainera une hausse des émissions de CO2"

samedi 19 novembre 2011 par Tristan de Bourbon, Fatih Birol
Aujourd’hui 14 % de l’électricité mondiale vient du nucléaire. Mais cette part pourrait tomber à 7 %.

Quel état des lieux faites-vous après l’accident de Fukushima ?

Plusieurs pays comme l’Allemagne, la Suisse et la Belgique ont décidé de sortir du nucléaire. Pour le moment la question n’est pas gravissime car une forte croissance n’était pas attendue dans ces pays, au contraire de la Chine, de l’Inde et de la Corée du Sud. Néanmoins, d’autres pays comme le Japon et la France, qui possèdent pourtant une histoire et une industrie nucléaire fortes, discutent de la question. Le risque existe donc.

Pourquoi utilisez-vous le terme risque ?

Actuellement, 14 % de l’électricité mondiale est produite grâce au nucléaire et avec une progression normale nous resterons dans vingt-cinq ans à un niveau similaire. En cas d’arrêt de plusieurs programmes nucléaires, la part du nucléaire pourrait descendre à 7 %. Je comprends bien que les gouvernements veuillent prendre en compte le point de vue de leur population. Mais il ne faut pas mentir aux gens. L’Allemagne par exemple compensera l’arrêt du nucléaire par l’importation d’électricité produite grâce au gaz et au charbon !

Quelles seront les autres conséquences de la sortie du nucléaire ?

La baisse de la part du nucléaire signifiera une baisse de la diversité des ressources énergétiques, et donc une moindre sécurité d’approvisionnement. Nous dépendrons plus du gaz et des énergies renouvelables. Les coûts de production des pays qui disposent aujourd’hui du nucléaire augmenteront donc de manière significative. Cela se répercutera sur les prix payés par les particuliers mais aussi par les industries, qui du coup perdront de leur compétitivité, surtout face aux industries asiatiques qui, elles, disposeront d’énergie nucléaire. Enfin, le remplacement du nucléaire par d’autres sources d’énergie produira 1 milliard de tonnes d’émissions de CO2 supplémentaire par an. Ce qui représente les émissions de CO2 produites conjointement par l’Allemagne et la France.

Que conseillez-vous donc aux pays qui veulent produire plus propre ?

Les énergies renouvelables sont évidemment idéales mais elles nécessitent une volonté politique forte car elles coûtent ?très chères et nécessiteront toujours des subventions pour être compétitives. A défaut, les pays doivent réduire leur consommation d’énergie grâce à une meilleure économie d’énergie, réduire les subventions accordées aux économies fossiles ?qui rendront les autres sources plus compétitives, utiliser le nucléaire qui ne produit pas de CO2. Ou enfin capter le CO2 issu de ?la combustion du charbon, ?quand la technologie sera au point.

Propos recueillis par Tristan de Bourbon

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !