Liste des auteurs

Frédéric De Monicault | le Figaro le 11.01.2008

GDF et Suez font les yeux doux au golfe Persique

dimanche 13 janvier 2008 par Frédéric de Monicault
Le déplacement du chefde l’État dans la régionest l’occasion pour les deux entreprises de préparerde nouveaux contratset investissements.

Alors que Gaz de France et Suez sont sur le point de fusionner le nouvel ensemble GDF Suez doit être opérationnel à l’horizon du premier semestre , les deux groupes avancent leurs pions dans le golfe Persique, une zone cruciale en matière énergétique. Le déplacement de Nicolas Sarkozy dans la région (à partir de demain et jusqu’à mardi) va ainsi correspondre à quelques annonces.

Gaz de France est le premier concerné. Le gazier tricolore doit signer lundi soir un accord-cadre de coopération avec Qatar Petroleum. Une étape importante, car, même s’il n’y a pas de traduction opérationnelle immédiate, ce protocole permet à GDF d’obtenir l’agrément nécessaire pour mener des opérations dans ce pays. Gaz de France va donc pouvoir participer à l’appel d’offres, lancé au cours des prochaines semaines, qui concerne les gisements en off-shore profond. « La rencontre de souhaits industriels et d’une volonté politique a permis de jeter les bases d’une collaboration accrue », souligne Jean-Marie Dauger, directeur général délégué de Gaz de France.

L’implantation de GDF au Qatar, illustrée également par l’installation d’un bureau permanent, s’inscrit pleinement dans la stratégie GNL (gaz naturel liquéfié) du groupe. Premier importateur européen (et troisième mondial), GDF cherche à renforcer un portefeuille déjà bien diversifié (Algérie, Égypte, Nigeria). À titre indicatif, le GNL représente près de 30 % des approvisionnements de long terme de Gaz de France. Se renforcer dans le gaz

Cette tendance n’est pas près de s’inverser. Une fois que la fusion GDF Suez sera opérationnelle, les besoins en gaz du nouveau géant approcheront les 100 milliards de mètres cubes par an, « c’est-à-dire l’équivalent de la totalité du marché allemand », rappelle utilement Jean-Marie Dauger.

Toujours dans le GNL, et toujours au Qatar, Suez a également posé des jalons : en 2005, il a signé un contrat à long terme de fourniture de plus de 2 millions de tonnes par an de GNL au terminal de Zeebruge.

Par ailleurs, le groupe dirigé par Gérard Mestrallet consolide activement ses positions dans la production d’électricité (avec actuellement une puissance installée de 8 200 MW) et le dessalement d’eau de mer, deux secteurs clés dont il est déjà le premier investisseur privé dans la région. Avec l’objectif avoué de signer chaque année un ou deux contrats de très grande envergure, c’est-à-dire supérieurs au milliard d’euros.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !