Liste des auteurs

Christine Lucas | La Provence, le 18 décembre 2012

Gardanne. Une campagne pour la centrale thermique

jeudi 20 décembre 2012 par Christine LUCAS

"Pour son électricité, la Provence a besoin de la centrale de Gardanne" : c’est le slogan d’une grande campagne d’affichage que le Parti Communiste Français (PCF) vient de lancer sur le département. Cette opération s’accompagne d’une pétition, diffusée à Gardanne et dans les communes voisines.

"Nous avons déjà dépassé les 200 retours, a indiqué, hier, Claude Jorda, Conseiller Général du canton, au double titre d’élu et de militant communiste. En janvier, nous allons envoyer tout ça au Préfet parce que les citoyens on leur mot à dire."

Michel Logiovine, militant de la section de Gardanne, a rappelé que "l’avenir de la centrale passe par le projet biomasse qui a le soutien du PCF". Un projet de conversion de la tranche IV de la centrale thermique du charbon au bois qui est encore en attente des négociations entre les syndicats et la direction. Les salariés se sont mobilisés ces dernières semaines, avec des mouvements de grève qui ont conduit à l’arrêt des deux unités de production.

"Le mouvement est suspendu, pas arrêté", a souligné Raphaël Martin, militant communiste gardannais, en présence de salariés de la centrale et de leurs représentants syndicaux CGT, Nicolas Casoni et Nadir Hadjali. "Il semble que la direction soit revenu sur la volonté de ne pas discuter sur les emplois (20 à 30 départ volontaires étaient demandés, Ndlr). Sur le règlement intérieur et l’organisation du travail, on est d’accord sur une négociation, qui devrait avoir lieu dans la semaine. Nous avons d’ailleurs repris le travail dès l’annonce de cette négociation. Aujourd’hui, la mobilisation est toujours présente, mais on attend le retour de cette discussion avec la direction."

Et Nadir Hadjali d’embrayer : "Sur la centrale, on constate un petit recul de la direction, mais on reste vigilant. Ce matin (hier), notre camarade du CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail) a été assigné devant le tribunal par la direction. On oublie aussi de parler des emplois indirects que la direction balaie d’un revers de main."

Au-delà de la situation de la centrale, c’est du débat sur la transition énergétique dans son ensemble qu’il a été question. "On ne va pas vers une transition mais plutôt vers une raréfaction énergétique", a continué Michel Guidini, militant PCF de la section de Gardanne. "15% des Français sont dans une précarité énergétique. Il y a urgence à faire de l’accès à l’énergie un véritable droit au même titre que la santé. C’est dans cette optique que le PCF propose de créer un pôle public de l’énergie. Et c’est pourquoi nous soutenons les salariés de la centrale."

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !