Liste des auteurs

Article de Paulo A. Paranagua paru dans Le Monde du 20.10.06

Gaz : la Bolivie va tripler ses exportations vers l’Argentine

vendredi 20 octobre 2006 par Paulo A. Paranagua

Le président bolivien, Evo Morales, et son homologue argentin, Nestor Kirchner, devaient signer, jeudi 19 octobre, à Santa Cruz (est de la Bolivie), un contrat visant à tripler l’exportation de gaz bolivien vers l’Argentine. Les volumes devraient augmenter graduellement à 27,7 millions de m3, l’équivalent des exportations actuelles à destination du Brésil.

"A partir du 1er janvier 2007, le prix de vente du gaz exporté à l’Argentine, fixé actuellement à 5 dollars le million de BTU unité thermique britannique, sera soumis à la fluctuation du marché international", précise le ministre bolivien des hydrocarbures, Carlos Villegas.

Le contrat, valable jusqu’à 2026, présuppose la construction du gazoduc du nord-est argentin, pour lequel un appel d’offres devrait être lancé avant la fin de l’année. Il passe aussi par le doublement de la production de gaz bolivien.

La reprise des investissements est cependant suspendue à la négociation des nouveaux contrats des compagnies pétrolières étrangères opérant en Bolivie. Le délai de cent quatre-vingt jours imparti par le décret de nationalisation des hydrocarbures du 1er mai expire le 28 octobre.

M. Villegas admet le retard pris par les négociateurs boliviens : "Les négociations ont commencé début septembre. Nous avons dû faire face à un fort déficit de ressources humaines qualifiées pour former l’équipe de négociateurs et tardé à constituer les équipes chargées des audits."

RÉSERVES PLUS FAIBLES

Le gouvernement bolivien vient de recevoir les premières conclusions des audits, et les nouvelles ne sont pas bonnes. Un document, diffusé mardi 17 octobre, a donné une estimation de la principale réserve gazière, San Alberto (exploité conjointement par Repsol, Petrobras et Total), de 40 % inférieure aux estimations précédentes.

Les milieux spécialisés s’attendent que les réserves totales de la Bolivie "fondent" dans une proportion similaire. "L’entreprise publique Yacimientos Petroliferos Fiscales Bolivianos a commandé une nouvelle évaluation des réserves, qui nous permettra de croiser les informations, explique M. Villegas. Il refuse d’envisager avant le 28 octobre un nouveau délai comme l’a demandé Repsol.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !