Liste des auteurs

Philippe Jérôme | L’Humanité du 05.10.2010

Grève à la hausse au Monoprix Marseille

mercredi 6 octobre 2010 par Philippe Jérôme
Le bras de fer se poursuit entre une direction intransigeante et des salariés motivés.

En tête de la manifestation marseillaise, samedi dernier, les employées du Monoprix du Prado, en lutte depuis le 17 septembre, clamaient à tue-tête  : « On n’est pas fatiguées  ! » Elles l’ont prouvé hier en reconduisant la grève, ce qui a amené la direction à fermer le magasin.

«  Elle prétend que nous bloquons les négociations alors que c’est tout le contraire  », souligne la déléguée CGT Stéphanie Escamez qui, avec sa collègue de FO, a été condamnée en justice pour entrave à la libre circulation des camions de marchandise. Le juge des référés ayant ordonné la levée du piquet de grève organisé sur le parking, il s’est ensuivi, le 30 septembre dernier, à la tombée de la nuit, une lourde intervention de la police. Pas de quoi démotiver les grévistes. Le mouvement revendicatif s’est en effet étendu, depuis le 21 septembre, au magasin de la Canebière. Dans ce cas aussi, le recours à une justice que l’on espère répressive est en tête de gondole côté patronal puisque deux militantes CGT étaient poursuivies, hier.

Cependant, selon la déléguée Faiza Sekkaoui, «  cette stratégie de la peur et du pourrissement est en échec car de nouveaux salariés sont entrés dans la grève  ». Une grève qui coûte cher aux employés mais qui n’est pas indolore non plus pour la direction, laquelle avoue une perte de chiffre d’affaires de un million d’euros en quinze jours de grève. Un chiffre que la CGT rapproche de l’estimation chiffrée des revendications sur les salaires et les qualifications, 60 000 euros par an…

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !