Liste des auteurs

LEMONDE.FR avec AFP et Reuters | 13.01.07

Hugo Chavez confirme son intention de nationaliser les secteurs de l’énergie et du pétrole

samedi 13 janvier 2007

Le président socialiste du Venezuela Hugo Chavez a confirmé samedi 13 janvier devant le parlement le plan de nationalisations annoncé au début de son second mandat dans les secteurs électrique et énergétique. Investi mercredi pour un second mandat de six ans, le dirigeant au pouvoir depuis 1999 a souligné en particulier son intention de détenir la majorité des parts dans les accords d’association en vigueur dans la ceinture de l’Orénoque. Dans cette région, les groupes pétroliers américains, ExxonMobil, Chevron et Conoco, le français Total et le norvégien Statoil exploitent et transforment des immenses réserves de brut extra-lourd.

Le message est clair pour les compagnies étrangères. "A celui qui veut rester notre associé, nous laissons ouverte cette possibilité. Celui qui ne veut pas rester comme associé minoritaire, qu’il me laisse le champ" libre, a expliqué Chavez, ponctuant sa phrase par un "Good bye" en anglais. Hugo Chavez est coutumier de ce type d’annonce : en novembre 2005, il avait décrété unilatéralement que les impôts sur les exploitations pétrolières passaient de 34 % à 50 %.

Les nouvelles déclarations du président Chavez pourraient inquiéter les marchés et peser sur les cours du baril. Membre de l’Opep, le Venezuela est le quatrième fournisseur de pétrole brut des Etats-Unis.

Le pétrole n’est pas le seul secteur concerné. Cette semaine, Chavez a dévoilé un projet de nationalisation du secteur de l’électricité. Il a aussi indiqué qu’il envisageait le passage dans le secteur public de la principale société de télécommunications du pays (CANTV). Ces annonces ont provoqué la colère de l’opposition qui avait reproché à Chavez de "gouverner comme un despote" et de conduire "le Venezuela vers l’obscurantisme".


Chavez accueille son "frère" Ahmadinejad

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad est arrivé samedi à Caracas pour une visite qui doit permettre de resserrer les liens entre les deux pays. Saluant la venue de son homologue, Chavez en a parlé comme d’un "combattant des causes justes", un "frère" et un "révolutionnaire".

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !