Liste des auteurs

Clotilde Mathieu | L’Humanité le 17.01.2008

« Il faut une autre politique monétaire »

vendredi 18 janvier 2008 par Denis Durand, Clotilde Mathieu
Entretien avec Denis Durand, économiste, secrétaire général CGT de la Banque de France et membre du Conseil économique et social.

Quels constats faites-vous de la crise financière actuelle ?

Denis Durand. On voit un niveau monstrueux de pertes affiché par les banques américaines, mais aussi européennes avec comme conséquence un risque de ralentissement de l’offre de crédit. Celui-ci va fortement peser sur le financement des entreprises, et plus particulièrement des PME, et sur l’ensemble des projets n’ayant pas de rentabilité exceptionnelle. Au travers de ce mécanisme, le développement de la crise financière met en péril la croissance et la production des entreprises, et donc les créations d’emploi.

Quelles sont les solutions pour maintenir un flux de financement nécessaire à l’économie réelle ?

Denis Durand. Il faut tout d’abord rompre avec ce qui domine le monde financier depuis maintenant trente ans, à savoir l’orientation du crédit en faveur des placements financiers. Il faut imposer aux banques la sélectivité.

Qu’entendez-vous par sélectivité ?

Denis Durand. J’entends par là inciter les banques à soutenir les projets porteurs de croissance, créateurs d’emplois durables avec tout ce que ça comporte en termes de formation des travailleurs et de sécurisation des parcours professionnels.

Par quels moyens pensez-vous faire changer le comportement des banques ?

Denis Durand. Il faut une tout autre politique monétaire. Aujourd’hui, les banques centrales alimentent la spéculation financière en injectant des liquidités. Au contraire les banques centrales devraient encourager les crédits favorables au développement économique par la R & D, l’investissement et, de l’autre côté, pénaliser les placements spéculatifs sur les marchés financiers. Techniquement, les banques centrales peuvent le faire notamment en modulant leurs taux d’intervention, en modifiant l’usage de leurs réserves obligatoires, mais c’est surtout une question essentiellement politique. Elle devrait poser dans la bataille contre le nouveau traité qui consacre une BCE au service des marchés financiers. L’autre moyen serait la mise en place de fonds régionaux pour l’emploi et la formation qui pourraient être utilisés pour venir en aide aux entreprises, essentiellement des TPE-PME, en mal de financements.

Nicolas Sarkozy a déclaré que la Caisse des dépôts et consignation (CDC) doit réguler le marché financier, quand pensez-vous ?

Denis Durand. On a besoin d’un pôle financier public mais très au-delà de ce que veut Nicolas Sarkozy, et pas une espèce de bras armé de l’État sur les marchés financiers. La CDC doit jouer un rôle fondamental dans le même sens que la Banque de France, les caisses d’épargne ou La Poste. Cela suppose de nouveaux pouvoirs pour les citoyens afin d’influencer les décisions que prennent ces institutions et de les utiliser contre la domination des marchés financiers.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !