Liste des auteurs

Un article paru sur figaro.fr le 28 mars 2005

Iter : la France et l’Europe ne veulent pas fermer la porte au Japon

lundi 28 mars 2005 par admin

Les Européens souhaitent la participation de Tokyo au projet de réacteur expérimental de fusion nucléaire Iter, a assuré lundi le président Jacques Chirac à Tokyo, en se disant convaincu qu’un accord serait trouvé « rapidement » entre l’UE et le Japon sur ce dossier disputé.

« La France, et avec elle l’Europe, souhaite la participation du Japon au programme de coopération internationale Iter », a déclaré M. Chirac lors d’un symposium organisé par le groupe de presse économique Nikkei sur le développement durable.

« Je ne doute pas qu’un accord sur ce point puisse être trouvé rapidement entre l’Union européenne et le Japon », a-t-il assuré.

L’UE et le Japon s’opposent depuis des mois sur le choix stratégique du site d’Iter, un projet lancé par l’UE, le Japon, les Etats-Unis, la Russie, la Chine et la Corée du sud.

L’UE se bat, avec le soutien des Russes et des Chinois, pour le site de Cadarache (sud de la France). Les Japonais, qui bénéficient de l’appui des Américains et des Sud-Coréens, défendent chez eux celui de Rokkasho-mura.

Le dossier paraît bloqué, en tout cas sur le plan technique.

Al’issue d’un long entretien avec M. Chirac, le Premier ministre japonais Junichiro Koizumi a déclaré dimanche soir que le Japon n’avait « nullement l’intention de renoncer » à accueillir Iter à Rokkasho-mura.

« Nous sommes convenus de poursuivre nos pourparlers en la matière pour parvenir à une solution qui soit acceptable pour nos deux parties », a dit M. Koizumi.

La semaine dernière à Bruxelles, les dirigeants de l’UE ont décidé de commencer la construction d’Iter sur le site de Cadarache d’ici à la fin 2005. Ils ont donné jusqu’au mois de juillet au Japon pour trouver un compromis.

Dans la perspective d’un début des travaux avant la fin de l’année, une importante réunion des ministres européens chargés des questions de compétitivité est prévue le 18 avril à Bruxelles.

Selon la presse, le commissaire européen à la Recherche Janez Potocnik doit se rendre au Japon d’ici le 18 avril pour rencontrer le ministre des Sciences et de la Technologie Nariaki Nakayama. Une initiative bien accueillie par M. Koizumi, selon une source diplomatique japonaise.

« Le Japon et la France ont une coopération fructueuse depuis plus d’un quart de siècle pour l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire. Nous souhaitons que cette coopération se poursuive, y compris dans le cadre du programme Iter », a par ailleurs plaidé M. Chirac dans une interview au quotidien Tokyo Shimbun.

M. Chirac a évoqué, sans les détailler, des « propositions constructives » de Tokyo qui « permettent de fixer le cadre d’un accord équilibré autour d’un partage des responsabilités entre pays hôte et pays non hôte.

« Nous espérons qu’un consensus pourra être trouvé rapidement autour de ces idées. Nous souhaitons prioritairement une solution entre les six initiateurs du projet », a ajouté le président français.

« Pour autant que je comprenne, MM. Koizumi et Chirac ne sont pas parvenus à une nouvelle solution en soi. Ils sont convenus de continuer les discussions pour chercher une réponse », a déclaré Satoru Ohtake, qui suit le dossier Iter au ministère des Sciences et de la Technologie.

« Nous négocions toujours cette affaire et nous voulons aboutir à un accord qui soit mutuellement bénéfique », a souligné M. Ohtake.

De son côté, le président de Toshiba, Taizo Nishimura, a indiqué lors du symposium du Nikkei que le Japon et la France allaient travailler ensemble pour parvenir à un accord « le mois prochain ».

Le projet Iter est estimé à 10 milliards d’euros sur 30 ans, dont 4,57 milliards d’euros pour la seule construction du réacteur qui doit durer dix ans.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !