Liste des auteurs

Francis Deron | Le Monde le 17 janvier 2007

L’Asie-Pacifique veut réduire sa dépendance envers le pétrole

mercredi 17 janvier 2007 par Francis Deron

Les seize pays qui forment la région Asie-Pacifique se sont mis d’accord, lundi 15 janvier à Cebu (Philippines), pour réduire leur consommation en énergies fossiles et créer à terme une vaste zone de libre-échange incluant la moitié de la population mondiale. Ils ont également entériné l’idée de la création de "réserves énergétiques de sécurité" devant prendre la forme de stocks communs de pétrole brut, dont ils sont particulièrement dépendants, dans l’idée notamment de modérer la volatilité des cours.

Ces intentions proclamées sont un progrès vers l’enterrement de la guerre froide qui n’a été que partiellement institutionnalisée sur la façade maritime de l’Asie. Le sommet réunissait les chefs d’Etat ou de gouvernement du Japon, deuxième économie mondiale, de la Corée du Sud, de la Chine, de l’Inde, des pays de l’Asie du Sud-Est et de la sous-région Australie - Nouvelle-Zélande. Ils ont lancé un appel à la Corée du Nord, l’un des deux absents de l’ensemble (avec la Russie), à abandonner ses ambitions en matière d’armements nucléaires.

La dépendance envers le pétrole est un facteur de tensions régionales entre plusieurs des économies en pleine croissance de la zone. Elle a favorisé des accrochages maritimes entre le Japon, la Chine, la Corée du Sud, et alimente des différends dans les mers du Sud. Le premier ministre japonais a annoncé l’ouverture d’un crédit de 2 milliards de dollars (près de 1,5 milliard d’euros) pour la recherche de solutions énergétiques alternatives.

En contrepartie, le Japon a obtenu l’assentiment général à l’idée, qu’il n’était pas parvenu à faire passer lors du premier sommet panasiatique de 2005 à Kuala Lumpur (Malaisie), d’une zone de libre-échange promise, sans calendrier, à être la plus large du monde.

Cette ambition amènerait une baisse des barrières douanières à travers une région aux réflexes protectionnistes encore prononcés mais dont les économies additionnées représentent une production de l’ordre de 9 000 milliards de dollars. L’Inde et la Chine se voient reconnaître un statut de "moteurs économiques" de la région. Francis Deron

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !