Liste des auteurs

Un article de Alain Faujas paru dans Le Monde du 3 juin 2006

L’OCDE et l’AIEA parient sur un uranium en quantité suffisante

samedi 3 juin 2006 par Alain Faujas

Il y a, dans le monde, suffisamment d’uranium pour faire tourner les 440 réacteurs fonctionnant en 2004 durant 85 ans... ou 19 930 ans ; tout dépendra de l’augmentation de la demande d’électricité et des technologies utilisées.

"Les responsables politiques qui envisagent de recourir à l’énergie nucléaire dans les prochaines années n’ont pas de souci à se faire : les réserves d’uranium seront plus que largement suffisantes pour répondre à leurs besoins", a déclaré Luis E. Echàvarri, directeur général de l’Agence de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE ) pour l’énergie nucléaire (AEN), en présentant la 21e édition du "Livre rouge" intitulée Uranium 2005 : ressources, production, demande, jeudi 1er juin. Cet ouvrage a été réalisé conjointement par l’AEN et par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) qui ont interrogé 43 pays sur leurs réserves, leurs prospections, leur production et leurs besoins jusqu’en 2025.

L’optimisme des auteurs repose sur leur analyse du marché. La demande croîtra dans tous les cas de figure, car la puissance installée des centrales nucléaires passera de 369 gigawatts en 2004 à 449 gigawatts en 2025 dans l’hypothèse basse et à 553 dans l’hypothèse haute. Ce qui générerait une demande d’uranium progressant de 67 320 tonnes en 2004 à 82 275 ou 100 760 tonnes en 2025.

Citons parmi les 31 pays producteurs les plus significatifs : Etats-Unis (104 réacteurs), France (59), Japon (54), Russie (31), Royaume-Uni (23), Corée du Sud (19), Allemagne (18), [Canada mot 67] (17), Ukraine (15), Inde (14), Suède (11).

La production minière progresse aussi : 36 050 tonnes en 2002, 35 492 tonnes en 2003 et 40 263 tonnes en 2004 (+ 12 %). Sur les 19 pays producteurs d’uranium, sept se détachent : le Canada (29 %), l’Australie (22 %), le Kazakhstan (9 %), la Russie (8 %), le Niger (8 %), la Namibie (8 %) et l’Ouzbékistan (5 %).

L’offre minière d’uranium ne couvre qu’environ 60 % des besoins. Selon l’AIEA et l’AEN, le déficit est comblé par les sources dites " secondaires", c’est-à-dire les stocks, l’uranium appauvri des bombes A, le réenrichissement et le retraitement du combustible usagé.

Les deux organismes se félicitent que le prix de l’uranium - tiré par les énergies fossiles - ait quintuplé depuis 2000, passant de 20 dollars le kilo à plus de 100. Ce rebond a réveillé la recherche et porté les budgets de prospection à 133 millions de dollars en 2004 (+ 40 % par rapport à 2002) et à 195 millions de dollars (153 millions d’euros) en 2005. Les "ressources conventionnelles" atteignent près de 15 millions de tonnes et les ressources non conventionnelles (extraction des phosphates), 22 millions. Ce qui fait dire à Iouri Sokolov, directeur général adjoint de l’AIEA, qu’"avec les réserves identifiées, nous avons devant nous 85 ans de production d’électricité au niveau de 2004 ; en rajoutant la totalité des ressources conventionnelles, 270 ans ; en rajoutant les phosphates, 675 ans".

Anticipant la remarque que ce calcul ne tient pas compte de la hausse prévisible de la consommation d’uranium, il souligne que ces calculs ne tiennent pas non plus compte des progrès technologiques que l’on peut attendre, notamment des réacteurs à neutrons rapides, d’une sobriété si phénoménale qu’avec les réserves actuelles d’uranium, on peut garantir 2 570 ans de consommation (réserves identifiées) ou 8 015 ans (plus les ressources conventionnelles) ou 19 930 ans (plus les phosphates). Sans parler du fond des océans qui recèlerait des gisements considérables. Notons que, dans ce "Livre rouge" de l’uranium, l’Iran publie avec franchise ses réserves (1 927 tonnes), sa future capacité de production (71 tonnes par an) et sa capacité électrique projetée de 20 gigawatts en 2033. Il est vrai qu’il s’agit d’uranium et de nucléaire civils.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !