Liste des auteurs

Elodie Boulch. | Le Figaro le 11 septembre 2007

L’OCDE met les Etats en garde contre les subventions aux biocarburants

mercredi 12 septembre 2007 par Elodie Boulch
Les gouvernements doivent arrêter de subventionner les biocarburants, assure l’OCDE. En effet, la vague actuelle qui supporte la production d’énergie alternative va conduire à une flambée des prix des produits alimentaires et à la destruction potentielle d’habitats naturels.

L’Organisation de Coopération et de Développement économique enverra un message d’alerte dans ce sens ce mardi à Paris, lors de la table-ronde sur le développement durable.

L’OCDE doit expliquer aux ministres que les politiciens sont en train de fausser les règles du marché pour favoriser une technologie qui n’aura qu’un impact favorable limité sur le changement climatique.

Les biocarburants diminueraient les émissions liées à la consommation d’énergie de 3% tout au plus. Ce bénéfice aurait un coût énorme, ce qui les rendrait rapidement impopulaire auprès des consommateurs qui devront payer la note.

Les Etats-Unis dépenseraient à eux-seuls quelques 5 milliards d’euros par an pour soutenir la fabrication d’éthanol. Ce qui revient à payer chaque tonne de dioxyde de carbone non émis à 500$. En Europe, le coût peut être 10 fois supérieur.

Par ailleurs, les biocarburants pourraient conduire à endommager l’environnement. En effet, aussi longtemps que les biens naturels ne seront pas correctement évalués sur le marché, la tentation sera grande de remplacer l’écosystème et en particulier les forêts par des champs réservés à la production de bioénergie.

Le rapport rédigé par l’OCDE recommande aux gouvernements d’arrêter de subventionner les biocarburants, et d’utiliser, à la place, des taxes sur le carbone afin d’inciter les marchés à trouver les moyens les plus efficaces afin de réduire les gaz à effet de serre. "De telles politiques seront plus efficaces pour réguler les émissions et promouvoir les technologies efficientes", précise le rapport.

A l’heure actuelle, le rapport dégage seulement trois types de biocarburants qui seraient préférables au pétrole : le sucre brésilien, qui se convertit facilement en éthanol, les produits dérivés de la fabrication de papier et l’huile végétale usagée.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !