Liste des auteurs

Un article de Jean-Pierre Langellier paru dans Le Monde du 26 avril 2006

L’immigration de l’Est pèse sur les salaires des Britanniques

mercredi 26 avril 2006 par Jean-Pierre Langellier

L ’afflux de travailleurs d’Europe centrale est une aubaine pour l’économie britannique. C’est la conclusion d’un rapport de l’Item Club, le centre de recherche du cabinet Ernst and Young. Selon Peter Spencer, auteur du rapport, l’impact de cette nouvelle immigration est "remarquablement positif". Elle a dopé la croissance de 0,2 % (2,9 milliards d’euros), maintenu les taux d’intérêt à un niveau plus bas (- 0,5 %), elle a rajeuni la main-d’oeuvre, et l’a rendue "plus mobile et plus flexible". A la différence des précédentes vagues d’immigrants, celle-ci bénéficie à toutes les régions d’Angleterre et à l’Ecosse, grande demandeuse de main-d’oeuvre.

Le phénomène rend en revanche le marché du travail plus difficile d’accès pour les Britanniques, notamment les demandeurs d’emploi soucieux de conserver un salaire au moins égal à celui de leur emploi précédent. Il contribue ainsi à une hausse légère du chômage.

Les citoyens des pays de l’élargissement bénéficient depuis 2004 d’un accès libre au marché du travail. En deux ans, 300 000, dont 60 % de Polonais, se sont installés outre-Manche. En 2005, l’immigration nette a atteint un record de 233 000 personnes. Cette ouverture est fondée sur la conviction que les travailleurs de l’Est seront assez nombreux pour accomplir les "petits jobs" en souffrance sans faire appel aux immigrants plus lointains dont l’accès a été sévèrement restreint dans le cadre d’une politique d’immigration qui entrera en vigueur en 2008.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !