Liste des auteurs

Communiqué de presse commun Confédération Générale du Travail Fédération Nationale des Mines et de l’Energie CGT

LA CGT DEMANDE UNE CLARIFICATION SUR LES ORIENTATIONS ENERGETIQUES ET L’AVENIR DE GAZ DE FRANCE

jeudi 24 mai 2007 par FNME-CGT, Confédération Générale du Travail (CGT)

La CGT demande au Président de la République et au gouvernement de clarifier leurs intentions sur l’avenir de Gaz de France et plus largement du service public de l’électricité et du gaz.

Le dossier de la fusion Suez/Gaz de France, totalement occulté pendant la campagne présidentielle réapparaît dans le débat public.

La CGT, par la voix de Bernard THIBAULT, a saisi l’occasion que lui a offert l’invitation du nouveau Président de la République pour le questionner sur ses intentions.

Monsieur SARKOZY a indiqué que le dossier était ouvert sans préciser dans quel sens il entendait le faire évoluer. Cet embarras est à l’évidence lié à la mobilisation de 2006 contre le projet du gouvernement De Villepin de privatiser Gaz de France dans le cadre de sa fusion avec Suez. La privatisation de Gaz de France n’est visiblement pas jugée porteuse.

La CGT ne saurait admettre que le nouveau Président et son gouvernement masquent leurs intentions afin d’avoir ensuite les mains libres pour privatiser.

Les enjeux de cette privatisation sont considérables pour l’avenir énergétique de la France. C’est bien de la maîtrise publique de nos outils énergétiques, essentielle si l’on se place dans une optique de développement durable qu’il s’agit.

Quel sens aurait l’annonce d’un Grenelle de l’environnement, si c’est une privatisation de Gaz de France qui se profile ?

D’autant que les inquiétudes sur l’avenir du secteur de l’énergie concernent aussi le devenir de la Distribution mixte d’EDF-GDF en cours d’éclatement et de filialisation et celui des tarifs réglementés de gaz et d’électricité promis à une mise en extinction rapide avec envolée des prix de des énergies.

Les changements majeurs qui se profilent au sein des deux Groupes publics, en charge du service public de l’électricité et du gaz, s’opèrent ainsi sans aucun débat public.

La CGT réaffirme que d’autres perspectives existent que la privatisation de Gaz de France, la mise en concurrence d’EDF et de GDF et la fin programmée des tarifs réglementés qui permettent encore aujourd’hui aux usagers d’être protégés des fluctuations des prix du marché et de bénéficier sur leurs factures des contrats de long terme de Gaz de France et de l’efficacité économique du Parc hydroélectrique et nucléaire d’EDF.

Elle réaffirme l’exigence de l’ouverture d’un débat contradictoire sur des alternatives à la fusion Suez Gaz de France, en particulier la création d’un Pôle public de l’énergie fondé sur le rapprochement d’EDF et de GDF et la création d’une Agence européenne de l’énergie.

Montreuil, le 24 Mai 2007

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !