Liste des auteurs

La Tribune.fr - 25/01/07 | Lysiane J. Baudu

La Chine en passe de devenir la troisième économie du monde

jeudi 25 janvier 2007 par Lysiane J. Baudu

Après avoir devancé la France l’an dernier, l’Empire du milieu pourrait coiffer l’Allemagne l’an prochain. Avec une croissance à 10,7% en 2006, un record, la richesse nationale ne peut que s’accroître.

Si la Chine cherche à ralentir sa croissance, c’est encore une fois raté. Au contraire, selon les indications données ce matin par les autorités de Pékin, la Chine a enregistré une croissance de 10,7% en 2006, sa meilleure performance depuis 11 ans. La progression du PIB n’avait en effet été "que" de 10,4% en 2005, de 10,1% en 2004, et de 10% en 2003.

Et c’est là tout un symbole : à force d’accroître la richesse du pays, la Chine devrait, avec un PIB qui a atteint l’équivalent de 2.688 milliards de dollars, dépasser l’Allemagne, troisième économie mondiale, l’an prochain. Déjà l’an dernier, la Chine avait, en termes de montant de PIB, dépassé la France... Si elle confirme sa troisième place en 2008, la Chine viendra alors juste derrière les Etats-Unis et le Japon.

Si cette progression fulgurante ne peut être qu’une cause d’humilité pour la vieille Europe, elle inquiète aussi. Et en premier lieu, les autorités chinoises. Celles-ci craignent en effet que la machine ne s’emballe. Pour l’instant, l’inflation est restée contenue, à 1,5% sur 2006. Mais il est clair que non seulement la croissance économique exclut encore un bon nombre de citoyens, et que cette entrée dans la cour des grands a un prix, ne serait-ce que pour l’environnement, la Chine étant aussi en passe de dépasser les Etats-Unis en tant que premier pollueur de la planète....

Du coup, les autorités de Pékin cherchent, comme l’an dernier, d’ailleurs - elles s’étaient fixées un objectif de croissance contenu à 8% - à ralentir la machine. Les crédits pour les investissements devraient donc encore être restreints cette année. L’an dernier, les autorités avaient fixé un objectif pour la progression des investissements en capital fixe à 18%, mais ils se sont élevés, selon les chiffres rendus publics ce matin, à 24%, contre, il est vrai, une progression de 25,7% en 2005.

Enfin, le gouvernement chinois cherche toujours à rééquilibrer la croissance. Plutôt qu’à faire, comme jusqu’à présent, reposer la croissance essentiellement sur les investissements et les exportations, il espère doper la consommation interne, ce qui n’est pas chose facile. Pour l’heure en tout cas, le pays affiche toujours un excédent commercial record, à 177,5 milliards de dollars sur 2006, soit une progression de 74% sur un an...

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !