Liste des auteurs

LEMONDE.FR avec AFP et AP | 25.04.07

La Chine en passe de devenir le premier émetteur de gaz à effet de serre

mercredi 25 avril 2007

La Chine devrait bientôt passer devant les Etats-Unis et devenir le premier émetteur de gaz à effet de serre dans le monde, et ce plus tôt que prévu, en raison de la rapidité de sa croissance économique, selon des responsables de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) cités par le Financial Times.

L’AEI, qui conseille les pays en développement sur la politique de l’énergie, avait prévu que la Chine ne dépasserait les Etats-Unis comme premier émetteur de gaz à effet de serre que d’ici à l’horizon 2010. Mais, souligne Fatih Birol, un des principaux économistes de l’agence, "la croissance chinoise et la consommation de charbon" ont augmenté "à des rythmes inattendus" ces derniers mois. Selon M. Birol, si la Chine continue sur ce rythme économique – une croissance économique de 11,1 % en rythme annuel au premier trimestre 2007, selon Pékin – et ne prend pas rapidement des mesures pour limiter ses émissions de CO2, celles-ci représenteront "plus du double de celles de tous les pays de l’OCDE réunis" dans vingt-cinq ans.

"SANS LA CHINE, PAS DE POLITIQUE CLIMATIQUE INTERNATIONALE"

Les déclarations de l’économiste représentent, à ce jour, les prédictions les plus pessimistes sur la contribution chinoise au réchauffement climatique. M. Birol redoute notamment que les manquements du gouvernement chinois anéantissent les avancées réalisées par d’autres pays et affaiblissent sérieusement les efforts pour élaborer un nouveau traité international devant succéder au protocole de Kyoto. "Sans l’accord de la Chine, aucune politique climatique internationale ne peut exister, avertit-il. Si la Chine n’est pas aux premières loges, les efforts des autres pays n’ont aucun sens. C’est très important."

L’explosion des émissions de gaz en Chine est, en partie, le résultat d’une forte dépendance au charbon pour produire de l’électricité. L’année dernière, rappelle le quotidien anglais The Guardian, la Chine a construit en moyenne cinq centrales à charbon par semaine. Au-delà de ce seul combustible, la consommation de pétrole a également augmenté : entre 1996 et 2003, l’importation de pétrole est passée de 20 millions de tonnes à 90 millions de tonnes, alors que le nombre de voitures a augmenté de 30 % depuis 2002.

EXTENSION DES DÉSERTS ET SÉCHERESSES PRÉVUES

Cette mise en garde intervient à peine quelques jours après que le gouvernement chinois a publié une étude sur les coûts du changement climatique, qui préconise de se concentrer sur le développement économique plutôt que la réduction des émissions. Le rapport, rédigé par plusieurs agences gouvernementales, annonce pourtant qu’une hausse des températures se traduira par une extension des déserts, des sécheresses prolongées et une multiplication des maladies.

La publication d’un "plan national" sur le changement climatique, prévue de longue date, a encore été repoussée lundi par les autorités chinoises, qui n’ont fourni aucun détail sur cette décision

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !