Liste des auteurs

Anne de Guigné | Le Figaro du 11.05.2011

La concentration des mutuelles s’accélère

mercredi 11 mai 2011 par Anne de Guigné
Cinq mutuelles de fonctionnaires fusionnent pour créer Istya, un géant de la complémentaire santé.

Un géant de la complémentaire santé est né vendredi dernier. Baptisé Istya, il rassemble cinq grandes mutuelles de fonctionnaires, celles de l’Éducation nationale (MGEN), des hospitaliers (MNH), de l’environnement et des territoires (MGET), des Affaires étrangères (MAE) et la mutuelle territoriale (MNT). Istya protège ainsi 6 millions de personnes. Il a dégagé l’année dernière un chiffre d’affaires consolidé de 3,5 milliards d’euros.

Cette union ne s’est pas construite en un jour. Les mutuelles ont d’abord conclu une alliance purement politique, baptisée Unités. Mais dès le printemps dernier, elles affichaient leur ambition de fusionner, c’est-à-dire de se doter de moyens communs, de comptes combinés et d’un principe de solidarité financière. Les cinq mutuelles ont ainsi abondé un premier fonds d’entraide de 50 millions d’euros, qui pourra être revu à la hausse si l’une ou l’autre traversait une passe difficile.

Par définition, les mutuelles ne disposent que des capitaux apportés par leurs sociétaires. Elles ne fusionnent donc pas au sens des sociétés cotées. Leur union s’organise, depuis 2008, dans le cadre d’Union mutualiste de groupe (UMG). « Le but de notre rapprochement est de promouvoir et défendre notre modèle mutualiste, a affirmé Gérard Vuidepot, président du groupe MNH. Aucune des cinq mutuelles ne connaît de difficulté financière, l’année dernière, toutes ont dégagé des bénéfices. »

Après deux exercices déficitaires, en 2008 et 2009, la MGEN, première mutuelle de santé française avec 3,5 millions de personnes protégées, a en effet redressé ses comptes. Thierry Beaudet, son président, prend logiquement les rênes du conseil d’administration d’Istya. « Nous sommes comme au premier jour des militants de la Sécurité sociale et de la culture du service public, a réaffirmé l’ancien instituteur. Nous défendrons les valeurs de démocratie sociale et de solidarité portées par le mutualisme. » Retraite, prévoyance, dépendance

Devenu le premier groupe mutualiste de protection sociale devant Harmonies Mutuelles, Istya va chercher à gagner du terrain en retraite, dépendance et prévoyance. Il visera en premier lieu « le champ des fonctions publiques ». Le principe du renouvellement d’un fonctionnaire sur deux limitant cette croissance, Istya envisage de se tourner peu à peu vers l’ensemble des populations. Il bataillera alors avec les assureurs et les institutions de prévoyance.

L’assurance française, divisée entre sociétés d’assurance, mutuelles d’assurance, mutuelles de santé et institutions de prévoyance, reste marquée par les lois sociales de l’après-guerre. Mais aujourd’hui tous les acteurs sont soumis au même corpus prudentiel européen, Solvabilité II. Pour s’adapter à ces exigences qui entreront en vigueur en 2013, les mutuelles poursuivent une concentration à marche forcée.

En 2005, on dénombrait ainsi 1.300 mutuelles de santé, contre environ 850 à la fin de l’année dernière. Les petites mutuelles encore indépendantes vont se regrouper peu à peu autour des grands pôles tels qu’Istya ou son rival Harmonie Mutualité, qui couvrira, en 2012, 4 millions de personnes

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !