Liste des auteurs

Article de Claire Guélaud paru dans Le Monde du 1er juillet 2006

La décrue du chômage s’amplifie en France et en Allemagne

samedi 1er juillet 2006 par Claire Guélaud

La baisse du chômage s’accélère en France, et le ministre de l’emploi, Jean-Louis Borloo, estime désormais possible de "repasser sous la barre des 9 % aux alentours de l’été ou à la rentrée", c’est-à-dire avec quelque six mois d’avance sur son calendrier initial. En mai, en effet, le nombre des demandeurs d’emploi inscrits à l’ANPE en catégorie 1 a diminué de 2,2 % (- 48 900 chômeurs) pour s’établir à 2 213 100, selon les statistiques du ministère rendues publiques jeudi 29 juin. C’est le plus fort recul mensuel enregistré en France depuis septembre 2000.

En Allemagne, le taux de chômage brut a été ramené de 10,8 % en mai à 10,5 % en juin, et le nombre des sans-emploi, encore supérieur à 5 millions en février, est tombé à 4,397 millions. Si le marché du travail est généralement bien orienté outre-Rhin en juin, la Coupe de monde de football entraîne également un boom des emplois à durée déterminée dans le tourisme et la restauration.

En France, la décrue du mois de mai a bénéficié à toutes les catégories : hommes et femmes, jeunes et quinquagénaires. Depuis le renversement de tendance de février 2005, le recul du chômage porte sur 261 000 personnes. De mai 2005 à mai 2006, la baisse est de 10,4 % parmi les demandeurs d’emploi de catégorie 1. Ce baromètre officiel recense les personnes à la recherche d’un contrat à durée indéterminée et à temps plein, qui n’ont pas exercé d’activité occasionnelle ou réduite dans le mois précédant leur inscription à l’ANPE.

Les moins de 25 ans sont les premiers à profiter de la situation : sur douze mois, le chômage des jeunes hommes a diminué de 14,3 % et celui des jeunes femmes de 10,8 %. Le chômage de longue durée, qui touche 679 200 personnes, régresse lui aussi, y compris parmi les demandeurs d’emploi inscrits depuis deux à trois ans à l’ANPE.

"CERCLE VERTUEUX"

Signe positif, le nombre de sorties du chômage augmente beaucoup plus rapidement que celui des entrées : + 6,6 % contre + 1 %. Les inscriptions à l’ANPE consécutives à un licenciement économique ou à un licenciement pour un autre motif ont notamment baissé respectivement de 7,8 % et de 3,4 %.

Si le net redémarrage de l’emploi salarié au premier trimestre et la diminution de la population active jouent sur le niveau du chômage, les dix programmes du plan de cohésion sociale lancé en janvier 2005 par M. Borloo contribuent aussi à l’amélioration du marché du travail. Ainsi, après une excellente année 2005, les entrées en apprentissage continuent d’augmenter, les créations d’emplois dans le BTP sont dopées par la construction de logements, les services à la personne sont très dynamiques (97 700 postes en 2005) et le nombre de contrats aidés dans le secteur non marchand dépasse désormais les 285 000.

S’il reste prudent, le ministre de l’emploi n’en pense pas moins que la dynamique vertueuse enclenchée en 2005 devrait se poursuivre. "J’ai toujours dit que la croissance ne faisait pas tout dans une société en mutation rapide, et qu’il ne tenait qu’à nous de faire baisser le chômage de 3 à 4 points en cinq ans. J’ai déjà grignoté 1,2 point sur le programme que je m’étais fixé. Je suis dans les clous, alors même que l’emploi industriel continue de diminuer", s’est félicité, jeudi, M. Borloo qui compte bien sur une nouvelle accélération de la baisse du chômage en 2007.


Le Medef invente la délibération sociale

Délibérer avant de négocier : telle est la proposition que vient de soumettre la présidente du Medef, Laurence Parisot, aux organisations syndicales. Dans un courrier adressé, jeudi 29 juin, aux cinq confédérations, Mme Parisot réaffirme "l’importance d’un dialogue social fort, renouvelé et exigeant". Elle propose d’"instituer un dialogue régulier au niveau des dirigeants de nos organisations" sous la forme de rencontres semestrielles bilatérales et, "le cas échéant", multilatérales. La présidente de l’organisation patronale suggère trois thèmes de "délibération" : le rôle de l’Etat dans la norme sociale, le marché du travail, la situation économique de la France. Une manière pour le Medef d’occuper le terrain sur des thèmes sensibles sur lesquels l’UMP et le PS travaillent dans la perspective des élections présidentielle et législatives de 2007.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !