Liste des auteurs

Valérie collet | Le Figaro le 25.03.2008

La grogne sur les salaires mobilise le secteur privé

jeudi 27 mars 2008 par Valérie Collet
Plusieurs mouvements de grève sont programmés cette semaine.

La température sociale va monter d’un cran cette semaine. Plusieurs mouvements de grève et manifestations sont en effet prévus. Dès aujourd’hui, en fin de matinée, une opération est programmée devant le siège de France Télécom. Élus et représentants du personnel devraient s’allonger place d’Alleray, à Paris, pour protester contre la politique d’emploi de la direction. mercredi , les syndicats FO, CGT et CFTC du Crédit lyonnais (LCL) appellent à la grève pour « dénoncer la rigueur budgétaire ».

Chez L’Oréal, où un premier mouvement lancé le 18 février avait abouti à un engagement d’augmentation générale des salaires de la part la direction, la CGT appelle à une nouvelle journée de mobilisation aujourd’hui même. « Il n’y a toujours pas d’avancées par rapport à nos revendications, rien n’est chiffré », a déclaré Patrick Rinville, délégué CGT, vendredi dernier. Celui-ci reconnaissait que la prime de 250 euros annoncée fin février devait toutefois être versée à la fin du mois.

En attendant la réforme du régime des retraites

Dans le secteur informatique, les syndicats montent aussi au créneau. Chez Capgemini, le groupe européen de conseil et de services informatiques, une intersyndicale appelle à une grève le 28 mars et le 1er avril. Elle réclame « une augmentation générale qui rattrapera la perte de pouvoir d’achat depuis cinq ans ». Selon la société, « les enveloppes budgétaires consacrées aux augmentations individuelles sont équivalentes, voire supérieures, à celles pratiquées dans la profession ». Une pratique qui accentue les disparités, estime le secrétaire national de la CFDT, Ivan Béraud : « À force de ne faire que des augmentations individuelles, on crée des poches de gens qui ne sont jamais augmentés », estime-t-il relevant notamment les contrastes entre les salariés de la région parisienne et ceux de province.

Le fabricant de microprocesseurs STMicroelectronics est également en ébullition à Rousset (Bouches-du-Rhône). Des négociations salariales ont démarré il y a trois semaines. Les offres de la direction 1,7 % d’augmentation générale et 1 % d’augmentation au mérite sont jugées insuffisantes par la CGT.

Autant de tensions qui se forment alors que, jeudi, le ministre du Travail, Xavier Bertrand, entamera une concertation avec les partenaires sociaux sur la délicate réforme du régime des retraites.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !