Liste des auteurs

Mustapha Kessous | Le Monde le 16.02.2008

La révolte des cuisiniers sans papiers

samedi 16 février 2008 par Mustapha Kessous

L’argent s’étale sur l’avenue de la Grande-Armée. Ferrari et Maserati sont garées devant le restaurant qui porte le nom de cette artère parisienne, propriété du groupe de restauration Costes.

A l’intérieur, dans un décorum feutré, neufs Africains vêtus d’une blouse de "cuistot". Ils sont en grève depuis le 13 février. Sans-papiers, embauchés avec de fausses cartes de séjours, ils réclament leur régularisation. Tous syndiqués à la CGT, ces hommes sont soutenus par une trentaine de camarades. A côté, des clients, le nez dans l’assiette, font mine de ne rien voir...

"Nos patrons connaissaient notre situation", assure Mamadou Traoré, 32 ans. Ces Africains racontent leurs 47 heures de travail hebdomadaire, leurs journées sans pause... Des accusations que la direction réfute.

Leur mouvement rappelle celui mené, à l’été 2007, par 68 ex-salariés sans papiers de Buffalo Grill. Comme pour "Buffalo", c’est le cégétiste Raymond Chauveau qui est à l’origine de cette l’opération.

Et cette fois, l’Urssaf a réagi plus vite. Quatre fonctionnaires ont débarqué quelques heures seulement après l’arrivée des grévistes dans le restaurant, menés par Lucien Contou, chef de la cellule de lutte contre le travail dissimulé en Ile-de-France.

Devant les caméras et les journalistes, il interpelle les responsables du restaurant, écoute attentivement les Africains... "Regardez cette lettre de 2003 de la Sécurité sociale qui avertit mon patron que je suis en situation irrégulière", lance un gréviste à M. Contou. "Hum ! Je vais aller poser la question à vos patrons."

Après quelques minutes, ce dernier déclare que tout est en règle, que personne ne travaille au "black". Avant de partir, il s’exclame toutefois : "Ah ! Si je comprends bien, vos patrons ont plusieurs restaurants sur Paris et ils vous faisaient tourner." Les cégétistes n’en reviennent pas. "Quelle com’", s’écrie Jean-Claude Amara, un militant.

Jeudi 14 février, l’actrice Josiane Balasko est venue apporter son soutien aux grévistes. "J’ai cru que c’était à nouveau l’inspecteur du travail", lâche M. Chauveau.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !