Liste des auteurs

article de FERYEL GADHOUM paru dans Le Figaro du 25 aout 2006

La série noire continue pour BP sur son gisement d’Alaska

vendredi 25 août 2006 par Feryel Gadhoum
Les cours de pétrole restent calmes malgré les nouvelles difficultés de Prudhoe Bay.

DEPUIS trois semaines, BP souffle le chaud et le froid. Hier, la compagnie pétrolière britannique groupe a averti qu’elle devrait à nouveau réduire de 90 000 barils sa production journalière dans le champ de PRudhoe Bay, dans le nord de l’Alaska. Il a fait état d’un nouveau problème à l’un des compresseurs, qui injecte du gaz dans la nappe, au fur et à mesure que le pétrole est pompé. Une vraie série noire.

Début août, BP avait fait trembler les marchés en annonçant qu’il devait interrompre l’exploitation de ce gisement en raison d’avaries techniques. Le groupe était à ce moment-là incapable de dire combien de temps prendrait la réparation de 25 kilomètres d’oléoducs. À cette nouvelle, le brent de la mer du Nord avait atteint un nouveau record, à 78,64 dollars le baril, car le gisement de Prudhoe Bay contribue pour 8 % à la production de pétrole américaine.

Quelques jours plus tard, BP a indiqué qu’il ne fermerait pas totalement son champ mais en réduirait la production de moitié, soit 200 000 barils. Patatras ! Hier, il a encore abaissé ses prévisions à 110 000 barils. Le groupe, qui exploite ce champ pour son compte et celui de trois autres groupes (Exxon Mobil, Conoco Philips et Chevron Texaco), a indiqué ne pas savoir, là encore, le temps que prendra la réparation du compresseur.

Les marchés n’ont pas réagi violemment hier comme ils l’avaient fait au début du mois, car une bonne surprise a compensé les déconvenues de BP. Le département de l’Énergie américain a révélé un gain de 400 000 barils pour les stocks outre-Atlantique. En tout, les stocks s’élèvent aujourd’hui à 205,8 millions de barils. Tous les analystes s’attendaient, eux, plutôt à une baisse de 2 millions de barils. Les cours du pétrole ont donc baissé sur les principales places. En milieu d’après-midi, sur le Nymex, le baril de brut perdait 21 cents, à 71,55 dollars. À Londres, le prix du baril de brent baissait de 8 cents, à 71,94 dollars.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !