Liste des auteurs

Marie-Caroline Lopez | La Tribune le 15.10.2012

La très faible disponibilité du parc nucléaire booste le charbon en France

mardi 16 octobre 2012 par Marie-Caroline Lopez
Pour le 4ème mois consécutif, la disponibilité des centrales nucléaires françaises s’est située en aôut à un niveau très bas, selon les statistiques du ministère de l’énergie. Bilan : un recours record aux centrales à charbon.

La production nucléaire a chuté de 9,7 % en août 2012 par rapport à août 2011, selon la dernière note de conjoncture énergétique que vient de publier le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie (Medde). La production du parc français a atteint un niveau comparable à celui d’août 2009, ajoute le Medde. Pour le quatrième mois consécutif, le coefficient de disponibilité des centrales nucléaires se situe à un niveau particulièrement bas (67,4 %), contre 80,7% pour l’ensemble de l’année 2011.

Un record d’utilisation du charbon qui remonte à 2004

Bilan : un record d’utilisation des centrales charbon. La consommation de charbon vapeur pour la production d’électricité (474 milliers de tonnes) est particulièrement élevée pour un mois d’août, remarque le Medde. « Il faut remonter à 2004 pour trouver un niveau supérieur en août. Cette importante sollicitation des centrales au charbon s’explique par la moindre disponibilité des centrales nucléaires, par un déficit pluviométrique qui a réduit la production hydraulique et par une plus faible utilisation des centrales à cycle combiné au gaz en raison d’une meilleure compétitivité prix », souligne le ministère. Reste que le charbon a fourni 0,2% de l’électricité en août et le nucléaire 93,9%.

Perte d’un point et demi d’indépendance énergétique

En août, l’hydraulique enregistre sa première baisse depuis le mois d’avril (- 6,9 % en août 2012 par rapport à août 2011), alors que l’éolien reste sur une tendance haussière (+ 31 % sur un an). Au total, la production d’énergie primaire du mois d’août 2012 fléchit pour le quatrième mois consécutif (- 9,3 % par rapport à celle d’août 2011). « Cette tendance à la baisse plus prononcée de la production par rapport à la consommation (-6,6%) se traduit par une perte d’un point et demi du taux d’indépendance énergétique (49,8%) entre août 2011 et août 2012 », pointe le Medde.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !