Liste des auteurs

Pierre-Yves Brousset | Le figaro le 06 juillet 2007

Le Brent passe la barre des 75 dollars

vendredi 6 juillet 2007 par Pierre-Yves Brousset
Les cours du pétrole sont de retour à la hausse après la légère baisse du début de séance. Les cours semblent toujours soutenus par le retour des violences au Nigéria et le pic estival de la demande d’essence.

A 11h15, heure de Paris, le baril de brut léger américain restait quasiment stable ce vendredi dans les échanges électroniques. Il gagnait 0,13% à 71,90 dollars. Quant au Brent de la mer du Nord pour l’échéance d’août, jugé le plus représentatif du marché, il grimpe de 35 cents à 75,10. Il a touché son point le plus haut depuis le 14 août 2006. Le Brent se rapproche dangereusement de son plus haut historique de 78,65 dollars le baril atteint le 8 juillet 2006.

Une situation au Nigéria préoccupante

La fin de la trêve unilatérale déclarée par le principal mouvement séparatiste nigérian, le Mouvement d’émancipation du delta du Niger (MEND), a déclenché de nouvelles vagues de violence. En effet, cinq personnes travaillant pour le compte de Lone Star Drilling, une société forant pour le compte de Shell, ont été enlevées ce mercredi au Nigeria. Le jeudi, on apprenait qu’une fillette britannique de trois ans avait été kidnappée.

Ces enlèvements font suite à l’annonce, par le Mouvement d’émancipation du delta du Niger (MEND), de la fin de la trêve unilatérale. Ce mouvement séparatiste veut une redistribution plus équitable des revenus pétroliers du Nigeria en faveur des populations locales du Delta. Il met également l’accent sur la pollution engendrée par l’industrie pétrolière. En 2006, ces différentes attaques ont réduit d’un quart la production quotidienne du huitième producteur mondial.

S’ajoute à cela d’autres facteurs haussiers comme le dossier du nucléaire iranien, la saison des ouragans, où encore l’attaque par des insurgés d’infrastructures pétrolières à Kirkouk, au nord de l’Irak. Enfin, l’OPEP ne fait rien pour calmer les cours en déclarant que les cours du pétrole étaient soutenus par le mauvais rendement des raffineries et en aucun cas par une production trop faible.

Les stocks d’essence en baisse en Europe

Lors de la semaine qui s’est achevée le 29 juin, les réserves d’essence ont augmenté de 1,8 million de barils à 204,4 millions de barils. Cette progression est plus importante que prévue, mais les observateurs restent préoccupés par le niveau général qui est inférieur à celui connu habituellement alors que la demande en carburant augmente de 1,2%.

Les stocks de brut étaient en hausse de 3,1 millions à 354 millions de barils et les réserves de produits distillés gagnaient 1,2 million à 121,6 millions de barils, tandis que les raffineries fonctionnaient à 90% de leurs capacités, contre 89,4% la semaine précédente.

Les réserves d’essence ne sont pas seulement mal en point aux Etats-Unis, mais également dans le nord-ouest de l’Europe, où elles ont atteint le plus bas depuis deux mois. Et ce, alors que les réserves japonaises se sont écroulées sous leurs niveaux de 2006. Quant aux exportations chinoises, elles sont attendues à leur niveau le plus faible depuis 10 mois.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !