Liste des auteurs

Article de Marie Jégo paru dans Le Monde du 20 septembre 2006

Le Kremlin bloque les ambitions russes de Shell

mercredi 20 septembre 2006 par Marie Jégo

Le ministère russe des ressources naturelles a annoncé, lundi 18 septembre, l’annulation de l’expertise écologique pour le projet "Sakhaline 2", un énorme champ pétrolier et gazier situé à l’extrême-orient de la Russie mis en valeur par le groupe Shell. Sur décision du parquet, le projet a été stoppé.

Avec 20 milliards de dollars (15,8 milliards d’euros) engagés, Sakhaline 2 est le plus gros investissement étranger en Russie. Sa première phase - pompage et chargement de pétrole sur les tankers - ne devrait pas être affectée mais la seconde - production de gaz naturel liquéfié (GNL) - est de facto bloquée.

Lancé en 2003, le projet devait conduire, en 2008, à l’arrivée du gaz russe liquéfié sur le marché de la région Asie-Pacifique (Japon et Corée) et à la poursuite des fournitures au marché américain. L’opérateur en est Sakhaline Energy, détenu à 55 % par la Royal Dutch Shell, et à 25 % et 20 % respectivement par les sociétés japonaises Mitsui et Mitsubishi.

Le parquet russe a annulé un document relatif au respect de l’environnement sans lequel Shell ne peut développer la phase deux de ce projet. Il reproche à la major de n’avoir pas fourni "de documents assez approfondis" comme gage de son respect des normes environnementales. "Les problèmes auxquels se réfèrent le parquet et le ministère sont immatériels. Aucune de ces inquiétudes (...) ne constitue un fondement pour l’annulation", s’est défendu Sakhaline Energy, l’opérateur du projet, tout en se disant prêt à négocier avec les autorités.

Pressenties depuis des mois, les difficultés auxquelles se heurte la Royal Dutch Shell remettent-elles en cause le régime des accords de partage de production (PSA) ? D’autres compagnies étrangères qui sont investies dans des projets d’exploitation pétrolière - Sakhaline 1 pour Exxon Mobil, Khariaga (Grand Nord) pour Total - ont, tout au long des derniers mois, été menacées par le ministère des ressources naturelles de se voir retirer leur licence d’exploitation. "Nous appliquons les lois et les règlements stipulés par le gouvernement dans le contrat de partage de production", a déclaré un porte-parole de Total.

L’INTÉRÊT DE GAZPROM

Des analystes voient dans ces menaces aux PSA une volonté du secteur énergétique russe - passé sous le strict contrôle de l’Etat - de les renégocier à des prix plus avantageux. Conclus dans les années 1990, à l’époque où les prix du pétrole n’étaient pas ce qu’ils sont aujourd’hui, les PSA sont perçus comme défavorables à la partie russe.

Récemment, le ministère de l’environnement avait été ulcéré par l’annonce faite par Shell d’un doublement des coûts pour le projet (passés de 10 à 20 milliards de dollars). Les accords de partage de production supposent que les opérateurs rentrent dans leurs frais avant de verser des royalties à l’Etat. Avec le doublement du coût de développement, l’Etat russe voit ses profits reculer dans le temps.

Quelques voix à Moscou lient les déboires de Shell à l’intérêt de Gazprom pour Sakhaline 2. Voici des mois que cette entreprise est engagée dans une négociation pour y récupérer 25 % des parts de Shell. Mécontenté par le surcoût, le mastodonte, étroitement lié au Kremlin, chercherait ainsi à casser le prix de sa participation à Sakhaline 2. "Il n’est pas impossible que l’Etat utilise cette décision comme monnaie d’échange pour l’entrée de Gazprom", a expliqué l’analyste Dmitri Manguilev sur les ondes de Radio Svoboda lundi.

Une monnaie d’échange qui pourrait être coûteuse en termes d’image pour la Russie, - le Japon a d’ores et déjà indiqué que cette affaire aurait "un impact négatif" sur les relations entre les deux pays - sans parler du coup porté à l’exploitation d’un gisement d’importance, stoppée pour six mois au moins, selon le gouvernement.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !