Liste des auteurs

La voix du nord Le 4 octobre 2008

Le groupe énergétique suisse Atel investit 300 ME dans l’Arrageois

dimanche 5 octobre 2008

Président de la communauté de communes des Vertes Vallées, Michel Petit avait hier matin le regard illuminé de bonheur. Pensez donc. Comment aurait-il pu imaginer il y a six mois de ça qu’un groupe industriel de dimension européenne débourserait 300 ME pour implanter sur son territoire une unité de production d’électricité dernier cri ?

Et pourtant, c’est bien ici, à Monchy-au-Bois, au lieu-dit Le Chevalet, qu’Atel, premier groupe énergétique suisse, a choisi de mettre en service, d’ici à la fin 2012, une usine fonctionnant à partir de gaz naturel, selon le procédé du cycle combiné.

Avec de juteuses perspectives financières pour le territoire, du fait de la TPU (1 ME par an selon nos calculs) et de la taxe foncière. Sans compter que le chantier, qui devrait démarrer fin 2009, mobilisera trois ans durant 350 personnes !

Prestigieux clients

Si l’usine va donner du jus à l’économie locale, le choix de cette implantation en plein désert rural n’est pas anodin. L’investisseur avait le choix entre des dizaines de sites. Mais comme dans l’Allier, à Saint-Pourçain-sur-Sioule (connu pour ses vignes et son usine de fabrication de sacs Louis Vuitton), où Atel ouvrira en 2011 le même type d’équipement (avec une mise égale), la discrète et efficace synergie locale entre CCI, préfecture, chambre d’agriculture et décideurs politiques a fait la différence. Surtout, il y avait de la place (12 hectares en parc fermé, dont 4 abriteront l’usine), la proximité et la capacité d’un poste électrique, et la possibilité d’un raccordement souterrain au réseau gaz.

« Propre et fiable », selon le directeur général d’Atel France, Pascal Hamamdjian, le procédé arrive « en complément » de ce qui existe déjà, du nucléaire à l’éolien, en passant par le thermique. Il développera une puissance de 420 MW, de quoi alimenter cent mille foyers. Mais c’est auprès de gros industriels qu’Atel ira faire son marché. Lesquels rejoindront une prestigieuse liste de clients, parmi lesquels Vuitton, Baccarat, France Telecom, Philips, Moët et Chandon, Goodyear... Seul bémol, soixante-quinze emplois, seulement oserait-on écrire, seront créés. Mais bon, on ne voudrait pas aller à contre-courant de ce qui reste une bonne nouvelle... •

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !