Liste des auteurs

Article de Jean-Michel Bezat paru dans Le Monde du 16 septembre 2006

Le groupe français Areva espère construire quatre réacteurs nucléaires EPR aux Etats-Unis

samedi 16 septembre 2006 par Jean-Michel Bezat

Anne Lauvergeon, la présidente du groupe nucléaire Areva, nourrit de grandes ambitions pour "son" EPR, le réacteur à eau pressurisée dit de "troisième génération". Elle a franchi une étape importante en annonçant, jeudi 15 septembre, la création d’une société commune avec la compagnie d’électricité américaine Constellation Energy. Baptisée UniStar Nuclear, elle sera chargée de "lancer commercialement aux Etats-Unis le premier parc de réacteurs de nouvelle génération" , dont le premier pourrait être mis en service en 2015.

Sur le marché américain (mais aussi chinois), le groupe français est en concurrence avec la technologie de General Electric et le réacteur AP1000 de Westinghouse Electric, société américaine aujourd’hui mise en vente par le groupe public britannique British Nuclear Fuels (BNFL). Une concurrence féroce qui a convaincu les dirigeants d’Areva que le meilleur moyen d’assurer un avenir américain à l’EPR - de la certification à l’exploitation - était une alliance avec un grand électricien local.

UniStar permettra ainsi de développer des joint-ventures entre Constellation, d’autres entreprises du secteur de l’énergie et tous les acteurs de la filière nucléaire.

Constellation (12,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires) n’a pas encore officiellement annoncé la construction de nouveaux réacteurs, mais a clairement indiqué que son choix se portera sur l’EPR. Areva lui livrera alors l’îlot nucléaire (le coeur du système), le contrôle-commande et le premier chargement de combustible.

"Un parc d’au moins quatre EPR -1 600 MW chacun- pourrait être initialement installé sous l’égide d’UniStar Nuclear" , précise Areva. Opérateur du futur parc, Constellation en détiendrait les licences d’exploitation. Dominique de Villepin, le premier ministre, a salué "un succès pour la France et pour l’entreprise Areva, qui témoigne de la qualité de nos technologies et des relations franco-américaines" .

Le groupe français reconnaît que l’implication financière deConstellation reste, pour le moment, "limitée au développement des activités commerciales" . Areva et son partenaire américain ont attendu le vote définitif de la loi sur l’énergie, le 29 juillet, pour pousser leur avantage. Début mai, Constellation avait déjà demandé à l’autorité de sûreté nucléaire américaine (la NRC) d’inclure l’EPR dans son programme de certification, qui devrait durer plusieurs années. Puis l’administration Bush avait accepté que l’EPR puisse bénéficier, comme ses concurrents américains, de l’assurance fédérale couvrant les constructeurs des 6 premiers réacteurs contre les risques d’un changement réglementaire.

Depuis 1978, aucune tranche n’a été commandée aux Etats-Unis, marqués par l’accident dans la centrale de Three Mile Island (Pennsylvanie) en mars 1979. Le pays dispose d’un parc de 104 réacteurs assurant 21 % de sa production électrique. La durée de vie d’une soixantaine d’entre eux a été ou va être prolongée, et Areva a obtenu près de la moitié du marché des grands composants remplacés (couvercles de cuve, générateurs de vapeur...).

Mais George Bush veut aller au-delà et plaide pour une véritable relance du nucléaire. "Plus d’énergie nucléaire rendra notre nation plus sûre et moins polluante. Il est temps pour ce pays de commencer à nouveau à construire des centrales nucléaires" , déclarait le président américain, le 22 juin, lors d’une visite de la centrale de Calvert Cliffs (Maryland). Le choix du lieu n’est pas un hasard, puisque ce site est exploité par Constellation Energy. Les experts notent cependant que c’est la compétitivité du nucléaire par rapport au charbon et au gaz qui décidera de l’ampleur de sa relance aux Etats-Unis.

La Chine est l’autre marché prioritaire d’Areva, qui attend pour les prochains mois le choix de Pékin pour la construction de 4 réacteurs. Le numéro 1 mondial du nucléaire espère aussi décrocher la tranche supplémentaire que la Finlande pourrait annoncer.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !