Liste des auteurs

Un article paru dans le Figaro du 22 septembre 2005

Le maire de Saint-Méry a refait tout le village

jeudi 22 septembre 2005

Le gisement de Chaunoy, en Seine-et-Marne, l’un des plus importants du « Bassin de Paris », a changé en vingt ans la vie des villages alentour. La commune de Saint-Méry, 380 habitants, ne perçoit pas de taxe professionnelle des forages et de l’usine de stockage de produits pétroliers installés sur son territoire, mais une redevance des Mines : 100 000 euros par an versés par l’Etat. Son calcul est compliqué, son montant diminue chaque année au rythme de la baisse des rendements du sous-sol, mais elle représente encore près du quart du budget de la commune.

Le maire, Jacky Blondelot, se souvient qu’il y a dix ans Saint-Méry recevait jusqu’à 3 millions de francs par an : « S’il n’y avait pas eu le pétrole, Saint-Méry ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. Nous avons refait tout le village, enfoui les lignes électriques et téléphoniques, modernisé toute la voirie et l’assainissement. L’argent du pétrole a permis d’en faire un village de caractère. Il attire du monde, sa population a augmenté. La richesse du sous-sol a revalorisé le foncier. » Il y a eu quelques opposants au début. Ils se sont ensuite fait oublier car l’usine comme les forages sont situés à l’écart du village.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !