Liste des auteurs

LEMONDE.FR avec AFP | 28.09.07 |

Le nombre de chômeurs en France a augmenté de 0,6% en août

vendredi 28 septembre 2007

Pas de statistiques mais une hausse du chômage en France au mois d’août. C’est ainsi que l’on pourrait résumer l’information transmise jeudi par le ministère de l’emploi selon laquelle le nombre de demandeurs d’emplois inscrits fin août à l’ANPE a augmenté de 0,6 % (+11 800) soit 1 970 600 chômeurs en France, en catégorie 1.

Après des mois de polémiques, le ministère n’a donc pas communiqué d’estimation mensuelle du taux de chômage BIT, seule référence admise au plan international. Sur un an, il reste en baisse (-8,8%). La catégorie 1 de l’ANPE retient les personnes cherchant un emploi à temps plein en CDI et qui n’ont pas travaillé plus de 78 heures dans le mois écoulé.

Dorénavant, le taux sera publié tous les trois mois, a prévenu le ministère de l’économie et de l’emploi, conformément à un rapport remis à la ministre, Christine Lagarde. Le rapport avait été commandé après les élections aux inspections des finances (IGF) et des affaires sociales (IGAS) pour tenter de sortir de la crise avivée par la période électorale et l’absence de publication de l’enquête emploi 2006 de l’Insee, attendue en mars.

"Dans un souci de transparence" et suivant le rapport, Mme Lagarde a jugé "important" de continuer à rendre compte chaque mois du niveau des inscriptions à l’ANPE. "Sans que cela fasse nécessairement l’objet de grand messe ou de commentaires divers et variés", a-t-elle dit, en écho aux économistes et statisticiens qui jugent les variations mensuelles peu significatives.

Le collectif "Les autres chiffres du chômage" (ACDC) a salué l’arrêt de la publication mensuelle du taux, mais a jugé "précipitée" la décision de l’Insee "d’adopter sans débat des changements de calcul".

Les chiffres de l’ANPE "sont intéressants pourvu qu’on ne leur donne pas un sens qu’ils n’ont pas. Ils indiquent le nombre d’inscrits ANPE, pas le nombre de chômeurs", a rappelé Thomas Coutrot, l’un des statisticiens du collectif au coeur de la fronde.

Les chiffres de l’ANPE sont éminemment sensibles aux changements intervenus depuis 2005 dans le service public de l’emploi, promis à une fusion prochaine avec l’Unedic (assurance chômage). Ils ont surestimé d’environ 20% la baisse du chômage ces dernières années, selon le rapport IGF/IGAS.

Pour la première fois depuis de longs mois, le nombre de demandeurs d’emploi de longue durée (inscrits depuis au moins un an) est en hausse. "Il n’y a pas lieu de s’inquiéter outre mesure", a réagi Christian Charpy, le directeur général de l’ANPE dans les Echos à paraître vendredi. "Août a été mauvais, car les conditions climatiques ont pesé sur l’activité estivale".

Si on ajoute à la catégorie 1, les chômeurs prêts à accepter un temps partiel ou un CDD, la tendance s’incrit à la baisse, de 0,3% à 2,098 millions de personnes fin août.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !