Liste des auteurs

NOUVELOBS.COM | 13.09.06 |

Le raffinage saturé au moins jusqu’en 2010

mercredi 13 septembre 2006

La saturation des capacités de raffinage du pétrole, qui contribue à en maintenir le coût élevé, ne pourra pas être résolue avant 2010 selon l’Opep .

A lors que la question des réserves mondiales de pétrole commence à inquiéter les économistes, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), se penche sur celle de la saturation des capacités mondiale de raffinage de l’or noir. Selon des experts invités à prendre part à une conférence de l’Opep mardi 12 et mercredi 13 septembre, cette question du manque de capacités de raffinage au niveau mondial qui contribue aux prix élevés du pétrole ne sera pas réglée avant 2010..

"La saturation des capacités de raffinage ajoutée à la saturation des capacités de production de brut sont les problèmes-clés pour régler la question des prix élevés" du pétrole, a déclaré Claude Mandil, directeur exécutif de l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

"Si tout va bien nous pourrions voir apparaître quelques capacités excédentaires de raffinage début 2010. Je dis ’si tout va bien’ car cela reste une interrogation", a-t-il ajouté. "Il y a 66 nouvelles raffineries en projet mais je doute que toutes voient le jour", a expliqué cet expert.

Niveau record

Les onze pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) extraient actuellement plus de 29 millions de barils de brut par jour, pour dix d’entre eux, les quotas fixés par le cartel sont à un niveau record depuis 25 ans. Ils profitent notamment de l’essor de l’économie chinoise.

Malgré une production de brut au plus haut, les cours restent élevés, aux environs de 65 dollars le baril ces derniers jours, en repli tout de même depuis le pic de 78 dollars atteint en juillet.

"Des capacités de raffinage inadéquates mettent beaucoup de pression sur les prix du pétrole", a estimé Mohamed Barkindo, secrétaire général de l’Opep.

Il a estimé le besoin d’investissements dans des nouvelles capacités de raffinage à 160 milliards de dollars sur 10 ans auxquels s’ajoutent 150 milliards de dollars dans la maintenance et la mise à niveau des capacités existantes. "Ces montants ne sont pas assurés, il manque environ 100 milliards de dollars d’investissements", a-t-il averti.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !