Liste des auteurs

Éloïse Ringenbach | L’Humanité du 21.07.2007

Les Italiens travailleront plus longtemps

samedi 21 juillet 2007 par Éloïse Ringenbach
Retraites . Le gouvernement Prodi et les syndicats signent un accord augmentant la durée du travail.
Romano Prodi, le chef du gouvernement italien, a obtenu hier ce qu’il voulait : l’accord des syndicats pour instaurer sa réforme des retraites. Ce nouveau plan, qui devait être présenté dans la foulée au Conseil des ministres, prévoit un relèvement progressif de l’âge de départ à la retraite, concession à la brutalité de la précédente réforme du gouvernement Berlusconi qui envisageait un passage de 57 à 60 ans dès 2008. Mais Prodi ne remet pas en cause cet allongement de la vie professionnelle. La réforme fera passer l’âge légal de départ à 58 ans au 1er janvier 2008, puis à 60 ans en 2011, et 61 ans en 2013, avec une durée de cotisation minimale de trente-cinq ans. L’accord intervient après deux mois de difficiles négociations pendant lesquelles Prodi a dû composer avec les syndicats et les différentes composantes de sa coalition, notamment Refondation communiste qui estimait le dossier « déterminant pour le futur de la gauche ». Prodi s’est employé également à calmer la Commission européenne et le FMI qui recommandaient à Rome une réduction du déficit public. Le président du Conseil affirme aujourd’hui avoir respecté « rigoureusement le cadre des dépenses fixées » et avoir réussi « à formuler une proposition qui nous a satisfaits, qui a satisfait les syndicats, et qui satisfera tous les Italiens ». Le secrétaire général de la CGIL, Guglielmo Epifani a salué « un travail fructueux » après la signature de l’accord mais il a indiqué qu’il se réservait jusqu’à lundi pour donner un feu vert définitif. Selon Cesare Damiano, le ministre du Travail, la réforme aura un coût de 10 milliards d’euros. Coût compensé par des économies au sein même du système de retraites, a précisé Tommaso Padoa-Schioppa, ministre de l’Économie. L’accord ne concernera pas le 1,4 million de personnes ayant un emploi considéré comme pénible. L’Italie compte 16,5 millions de retraités (50 millions d’habitants). Plus de 30 % des Italiens perçoivent une pension comprise entre 500 et 1 000 euros alors que quatre millions de personnes, touchent moins de 500 euros mensuels.
Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !