Liste des auteurs

Article de Feryel Gadhoum Publié dans le Figaro le 19 octobre 2006

Les PME victimes de la hausse du prix du gaz

jeudi 19 octobre 2006 par Feryel Gadhoum
La facture pour les entreprises françaises a flambé de 25 % en un an.

DUR, DUR pour un industriel de préserver ses marges avec la hausse des prix de l’énergie. Alors qu’elles ont déjà subi une flambée de 30 % en moyenne de leur facture d’électricité, les entreprises de 14 pays étudiés par NUS Consulting ont aussi dû faire face à une envolée sans précédent du prix du gaz. En moyenne, leur facture de chauffage et celle du gaz utilisé dans le cadre du processus industriel ont bondi de 18,5 % en un an. Cette hausse a touché aussi bien les petites que les grandes sociétés.

Ces évolutions s’expliquent par la flambée du prix du pétrole, explique le cabinet d’étude, qui note que les investissements destinés à développer les infrastructures et à sécuriser la fourniture et le stockage du gaz ont également pesé sur les tarifs.

Mais tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne. Seul le Canada a vu ses prix baisser. Au Danemark, autre exception, la hausse est restée raisonnable à 8,5 %. Pour une bonne raison : ce sont déjà les plus élevés du panel, à 0,07 euro par kWh. À titre de comparaison, en Australie, le kWh ne coûte que 0,02 euro en moyenne.

Accalmie en vue

En France, la hausse a dépassé 25 %, que ce soit pour les petites ou les grandes entreprises et que le gaz soit utilisé pour le chauffage ou pour la production. En ce qui concerne les PME-PMI qui consomment moins de 3 GWh, la France a même enregistré la progression la plus importante du panel : 29 % en moyenne. Bonne nouvelle, néanmoins, « les prix du marché déréglementé (ouvert à la concurrence, NDLR) devraient se stabiliser au cours des douze prochains mois », selon Jacques Claudel, directeur général de NUS Consulting France. De plus, « la possible fusion de GDF et de Suez ne devrait pas avoir d’impact sur les prix puisque l’augmentation des prix du pétrole a déjà été intégrée au prix du gaz ». Aux États-Unis, l’envolée des prix du gaz, comprise entre 17 % et 27 %, est essentiellement due aux ouragans Katrina et Rita, qui ont très sérieusement endommagé des sites de production dans le Golfe du Mexique. En attendant, depuis le début de l’année, les prix du pétrole ont fortement régressé. Reste à voir si cette baisse sera rapidement répercutée sur les marchés. F. G.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !