Liste des auteurs

Un article de Frédéric de Monicault paru dans le Figaro du 3 juin 2005

Les biocarburants sont loin d’être rentables par rapport aux prix du pétrole

vendredi 3 juin 2005 par Frédéric de Monicault
ÉNERGIE Une usine de carburants verts est lancée dans le Sud-Ouest. La filière reste tributaire des subventions

Un baril durablement installé autour des 50 dollars va-t-il définitivement relancer les biocarburants ? Le débat, en pleine actualité, se nourrit d’abord de chiffres : actuellement, hors taxes, un litre de biocarburant revient environ deux fois plus cher qu’un litre de carburant « ordinaire », soit environ 60 centimes d’euros contre 30. Pour que les biocarburants soient rentables, il faudrait que le brut évolue durablement entre 80 et 100 dollars. Malgré les tensions sur les marchés pétroliers, il reste beaucoup de marge.

En attendant, comme l’éolien, les biocarburants sont une activité largement subventionnée : actuellement sur 42 centimes d’euro de TIPP prélevés par litre de biodiesel (issu des cultures de colza et de tourneseol), 33 centimes sont remboursés au producteur. Tout récemment, Jean-Pierre Raffarin, encore en poste, a annoncé une tranche supplémentaire d’agréments fiscaux pour les biocarburants. Elle concerne des volumes de 700 000 tonnes de biodiesel et 250 000 tonnes d’éthanol (blé, betterave et maïs). Un geste étalé sur la période 2008-2012. Elle s’ajoute à une première tranche de 800 000 tonnes qui court de 2005 à 2007.

Cette politique incitative répond à un objectif précis, assigné à tous les pays de l’Union européenne : incorporer 5,75% de biocarburants dans les carburants automobiles à l’horizon de 2010. Un objectif qualifié de très ambitieux par l’ensemble des experts, donc forcément difficile à atteindre.

Actuellement, la proportion se situe aux alentours de 1%. Ce qui correspond en France à une subvention d’environ 180 millions d’euros par an. Au cas où la barre des 5,75% serait atteinte, cela conduirait l’Etat à un effort d’un milliard d’euros.

Mais pour Jean-Louis Bal, directeur des énergies renouvelables à l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), il ne faut pas seulement s’arrêter à ces considérations d’ordre budgétaire : « Il s’agit de préparer maintenant les scénarios de l’après-pétrole, pour lesquels les biocarburants représentent une piste particulièrement intéressante. Sans compter la diminution des émissions de gaz à effet de serre, réduit par trois par rapport aux carburants classiques. »

Jean-Louis Bal insiste également sur les perspectives économiques de la filière : 20 000 emplois créés à terme et la capacité de mobiliser une grosse partie des terres arables. Autrement dit, les céréaliers sont les premiers partisans d’un recours accru aux biocarburants.

En revanche, les équipementiers automobiles sont beaucoup moins enthousiastes : un usage renforcé des biocarburants les conduirait à revoir entièrement leur système de pompes à injection ce qui s’avérerait extrêmement onéreux. « On assiste aujourd’hui à une guerre entre deux lobbies, d’un côté les céréaliers, de l’autre le monde de l’automobile », commente un spécialiste du secteur.

Du côté de l’Union française des industries pétrolières (Ufip), on ne cherche pas à sous-estimer cette filière, loin s’en faut : « Mais il s’agit de faire porter l’effort en priorité sur le biodiesel, dont le marché français, excédentaire en essence, a beaucoup plus besoin que d’éthanol. Par ailleurs, le biodiesel se prête beaucoup mieux au mélange », souligne Jean-Louis Schilansky, le délégué général de l’Ufip.

De l’avis de l’Ademe, l’éducation du citoyen en matière de biocarburants reste largement à faire. Même si, ici ou là, quelques initiatives locales ont commencé à populariser cette source d’énergie, comme des lignes de bus à Paris, Rouen ou encore Orléans. Tout récemment, l’Ademe vient de lancer un appel d’offres pour intensifier la recherche autour de la fabrication de biocarburants à partir du bois et des tiges des plantes.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !