Liste des auteurs

LEMONDE.FR avec AFP | 19.07.07

Les familles monoparentales sont plus exposées à la pauvreté

jeudi 19 juillet 2007
Le nombre de familles monoparentales a plus que doublé en quarante ans, et elles représentent aujourd’hui 20 % des ménages avec enfant(s), estime un rapport du Centre d’études de l’emploi, publié jeudi 19 juillet. Environ 2,4 millions d’enfants vivent avec un seul des parents, le plus souvent la mère.

La principale cause de la monoparentalité n’est plus le veuvage, comme dans les années 1960, mais la séparation des parents (trois familles monoparentales sur quatre), alors que le phénomène des maternités précoces a fortement baissé, à la différence de pays voisins comme le Royaume-Uni : le nombre de mères mineures est passé de 10 000 en 1980 à environ 4 000 à la fin des années 1990.

FORTE HAUSSE DES ALLOCATAIRES DU RMI

Certaines de ces familles présentent un "cumul de vulnérabilités". Les parents seuls ont plus souvent un faible niveau de formation et de qualification, ils sont deux fois plus au chômage que les autres parents (14,4 %, contre 6,9 %), et plus nombreux en chômage de longue durée. Ils sont autant exposés que les autres aux horaires atypiques – avec des problèmes d’organisation accrus –, leurs rémunérations sont plus faibles et plus concentrées au bas de la hiérarchie salariale. Le coût de la garde d’enfant comparé aux bas salaires ne favorise pas l’activité professionnelle des mères d’enfants de moins de 3 ans. Près de 60 % d’entres elles sont soit au chômage, soit sans activité professionnelle, contre 46 % des mères en couple. Le logement est aussi un point noir pour ces parents isolés, "surreprésentés dans le secteur du logement social", selon l’étude.

Les familles monoparentales ont ainsi un niveau de vie inférieur de 25 % à celui de l’ensemble des ménages."L’aggravation de la précarité et de la pauvreté des familles monoparentales est un défi majeur pour les politiques publiques", prévient l’étude. A l’heure actuelle, près du tiers des parents isolés sont bénéficiaires de minima sociaux (250 151 du RMI, 174 472 de l’allocation parent isolé). Entre 1994 et 2004, le nombre de familles monoparentales qui perçoivent le RMI a progressé très vite (+ 56,4 %, contre + 32,9 % pour l’ensemble des ménages).

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !