Liste des auteurs

Olivier Truc | le Monde du 22.02.08.

Les fonctionnaires territoriaux danois réclament une forte hausse des salaires

vendredi 22 février 2008 par Olivier Truc

A Gentofte, dans la banlieue de Copenhague, la maison de retraite communale aux briques rouges n’est plus très fraîche. Quinze employés y travaillent pour s’occuper de 46 retraités. Christina Frandsen y est employée depuis onze ans. "J’aime travailler avec les personnes âgées. Cela donne une bonne perspective sur la vie. Mais notre emploi est l’un des plus mal payés du Danemark", indique cette représentante syndicale de FAO, l’un des syndicats qui menace de faire grève s’il n’obtient pas 14,3 % d’augmentation sur trois ans. Dans son emploi, le salaire de base est de 17 500 couronnes (2 350 euros) par mois avant impôt. Aujourd’hui, Christina Frandsen gagne 20 000 couronnes (2 680 euros). "Pour le Danemark, c’est très peu, explique-t-elle. Ce n’est que quelques milliers de couronnes de plus que les gens qui touchent l’assurance sociale pour rester chez eux à ne rien faire. Ce n’est pas juste."

Mme Frandsen pourrait travailler dans une maison de retraite privée et toucher 400 euros supplémentaires. "Mais vous devez y faire beaucoup plus de choses, souligne-t-elle, ce qui ne vous laisse plus le temps de parler aux personnes âgées." Elle fait néanmoins quelques gardes de nuit certains week-ends dans des institutions privées pour améliorer ses fins de mois.

Après avoir claqué la porte des négociations dans la nuit de lundi à mardi, les syndicats danois d’employés territoriaux, qui représentent un demi-million de salariés (pour 5,5 millions d’habitants), envisagent de faire grève au printemps si le médiateur échoue. Lundi, les fonctionnaires de l’Etat ont obtenu une augmentation de 12,8 % de leurs revenus sur trois ans, dont 5,8 % la première année. Les différences de salaires entre public et privé (selon un syndicat, les rémunérations sont de 27 % inférieures dans le secteur public) avaient été l’un des principaux thèmes de la campagne des élections législatives, en novembre 2007. L’augmentation obtenue par les fonctionnaires de l’Etat est la plus forte depuis vingt ans ; les salaires des fonctionnaires des collectivités territoriales devraient normalement connaître la même hausse. Mais cette fois-ci, les syndicats ont tapé du poing sur la table. "Nous voulons au moins 1,5 % de plus que les fonctionnaires de l’Etat, explique Dennis Kristensen, président de FAO. Les salaires des fonctionnaires communaux et régionaux n’ont pas autant augmenté que ceux du secteur privé ces dix dernières années, à la différence des rémunérations des fonctionnaires d’Etat."

"QUAND LE PAYS S’ENRICHIT"

Ces requêtes inquiètent de nombreux économistes danois qui mettent en garde contre les risques de surchauffe alors que la situation de plein-emploi et le manque de main-d’oeuvre font planer une menace sur la croissance.

Dans un rapport qui vient d’être publié, l’OCDE explique qu’éviter la surchauffe et la spirale salariale est actuellement le plus gros défi de la politique économique du pays. "Mais l’économie danoise reste forte, écarte M. Kristensen. L’inflation est basse et le pouvoir d’achat a augmenté depuis cinq ans. Quand le pays s’enrichit, les fonctionnaires territoriaux veulent aussi profiter de ce développement et non pas rester à la traîne, c’est aussi un vrai problème."

Pour les syndicats, les fortes hausses de salaires sont d’autant plus justifiées que de gros défis planent sur le service public : "De grandes vagues de départs à la retraite sont prévues dans les années à venir et le Danemark manque actuellement de main-d’oeuvre. Si l’on veut que les gens viennent travailler dans les services communaux ou régionaux, il faut les attirer avec de bons salaires."

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !