Liste des auteurs

lefigaro.fr (avec AFP). Publié le 10 mai 2007

Les fumeurs, nouvelles cibles des employeurs

jeudi 10 mai 2007
La discrimination à leur égard prend une ampleur sans précédent dans le monde du travail.

"L’égalité au travail : relever les défis". Dans son rapport publié jeudi, le Bureau international du travail (BIT) pointe surtout un défi de taille : celui de la diversification des discriminations. Dans son analyse, l’organisation internationale relève que les femmes, les jeunes, les vieux, les minorités ethniques, les handicapés, les malades du sida ou encore les homosexuels, ne sont plus les seuls groupes à être victimes de discrimination au travail. Que ce soit en termes de restrictions d’embauches, de brimades ou de salaires moindres.

C’est donc l’apparition de nouvelles franges de la population stigmatisées par les employeurs qui inquiète le BIT. Tout particulièrement, les fumeurs. Par exemple, en décembre 2005, l’Organisation mondiale de la santé a tout simplement annoncé qu’elle ne recruterait plus de fumeurs. En Nouvelle-Zélande, les autorités ont déclaré l’an dernier que les entreprises refusant d’embaucher des fumeurs n’étaient pas dans l’illégalité car la loi ne reconnaît pas le fait de fumer comme un motif de discrimination. Licencier une personne parce qu’elle fume en dehors du travail "constitue une discrimination et représente une atteinte indue à la vie privée", tranche le BIT, dans son rapport.

Tests génétiques

Après les fumeurs, les obèses. Des informations "laissent penser qu’il n’est pas rare qu’ils fassent l’objet d’un traitement défavorable" dans les entreprises américaines qui supportent les cotisations d’assurance maladie, écrit le BIT qui s’inquiète également des tests génétiques réclamés par certains employeurs "qui peuvent avoir intérêt à exclure ou à licencier les travailleurs qui ont une prédisposition à contracter telle ou telle maladie".

Plus généralement, l’organisation internationale dresse un bilan en demi-teinte de la lutte contre les discriminations au travail par rapport à sa précédente étude sur le sujet, qui remonte à 2003. Mais si la situation ne s’améliore guère, l’institution se veut tout de même optimiste : la quasi-totalité de ses 180 Etats membres ont ratifié ses deux conventions fondamentales en la matière.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !