Liste des auteurs

Clotilde Mathieu | L’Humanité le 15.02.2008

Les ménages, premières victimes d’une croissance en berne

vendredi 15 février 2008 par Clotilde Mathieu
Économie . La croissance de la France n’a pas réussi à accrocher la barre symbolique des 2 % en 2007. Les indicateurs du dernier trimestre 2007 annoncent une année 2008 difficile.

Le tassement de l’activité économique est confirmé par la dernière note de conjoncture de l’INSEE, rendue publique hier. Le taux de croissance de l’année 2007 sera de 1,9 %. Après avoir longtemps affirmé que la croissance atteindrait au moins 2,25 %, hypothèse sur laquelle était bâti le budget 2007, le gouvernement a reconnu depuis quelques semaines qu’elle serait « autour de 2 % », voire légèrement inférieure.

les inquiétudes des entreprises

La dernière publication de l’INSEE montre un coup de frein de l’économie française au quatrième trimestre 2007. Les principaux piliers de la croissance ces dernières années commencent à s’essouffler. Ainsi, les dépenses de consommation des ménages n’ont progressé que de 0,4 %, après une augmentation de 0,8 % au troisième trimestre. Les exportations ont nettement fléchi (- 0,6 % après + 1,3 % au troisième trimestre), du fait d’une baisse des commandes étrangères dans un environnement mondial moins porteur. Seuls les investissements, troisième moteur de la croissance, ont progressé de 1 % (après + 0,8 %). Mais l’étude de l’INSEE révèle que les variations de stocks ont amputé la croissance de 0,4 point au dernier trimestre 2007, après une contribution nulle au trimestre précédent. Même si la ministre de l’Économie et des Finances, Christine Lagarde, estime que le mouvement de déstockage n’est que « transitoire » et ne se prolongera pas en 2008. Ce phénomène reflète « les inquiétudes des entreprises vis-à-vis de la demande future », selon les spécialistes.

baisse du pouvoir d’achat en 2008

La crise financière qui joue les prolongations, le retour de l’inflation lié à la hausse des prix des produits pétroliers et des produits alimentaires, la récession américaine qui se profile, sont autant de facteurs qui annoncent une année 2008 difficile. Première victime, les ménages. Avec le ralentissement marqué de leur revenu et une inflation élevée, leur pouvoir d’achat en 2008 devrait être ralenti. Ils n’ont d’autres choix que de rogner sur leur épargne pour continuer à consommer. Conséquence, la consommation risque de ne pas tenir le rythme au cours des prochains mois. Du côté des entreprises, l’investissement, encore dynamique fin 2007, serait quant à lui progressivement freiné par le durcissement des conditions de crédit et le ralentissement de la demande internationale après la crise des liquidités et les difficultés de l’économie américaine.

le coût du paquet fiscal

Réagissant aux chiffres de l’INSEE, le PS, dans un communiqué, demande « l’annulation du paquet fiscal, qui a coûté 15 milliards d’euros de recettes au budget de l’État, et l’adoption de mesures en faveur du pouvoir d’achat ; Éric Woerth, ministre du Budget et des Comptes publics a quant à lui défendu « la politique de réformes en profondeur engagé par Nicolas Sar-kozy » qui permettra « durablement plus de croissance », élections municipales obligent.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !