Liste des auteurs

Alain Raynal | L’Humanité du 12 janvier 2007

Les ouvrières aux actionnaires : « Ne coulez pas Arena »

vendredi 12 janvier 2007 par Alain Raynal
Manifestation . Leader sur le marché du maillot de bain, Arena veut fermer sa seule usine de production et délocaliser en Chine. Rassemblement dimanche à Libourne et le 24 janvier à Paris.

« Pétillante et fraîche, la collection été 2007 va faire des heureux » [1]. Et de nombreuses malheureuses aussi, pourrait-on ajouter à la publicité : les ouvrières qui ont fabriqué ces maillots de bain dernier cri pour la prochaine saison estivale sont toutes menacées de licenciement dans quelques semaines. Alors que la marque Arena est leader sur le marché, que son chiffre d’affaires bat des records depuis 2004, la direction veut cesser toute activité dans sa seule usine de production située à Libourne en Gironde.

Délocalisation en Chine

Le journal Sud-Ouest a révélé dans son édition du 18 novembre dernier que les 105 références de maillots de bain fabriquées en Gironde seraient délocalisées en Chine. « L’hypothèse d’une délocalisation est envisagée et même absolument nécessaire », a confirmé dans un journal local, Nicolas Préault, directeur général d’Arena France. « Un écart de coût de 40 % est constaté entre les maillots fabriqués par ATDP (Arena technologie, développement et production) et ceux achetés à l’extérieur. Chaque maillot fabriqué à Libourne est générateur de pertes », prétextent-ils dans un communiqué de la direction [2]. Or, c’est tout le travail effectué et accumulé depuis le début des années quatre-vingt-dix sur le site girondin de production qui est à l’origine de la croissance d’Arena. Créée par Adidas France, la marque a été vendue en 2001 à une association de fonds d’investissements internationale avant d’être de nouveau cédée l’an passé à un autre partenaire financier, BS investimenti.

Après le coup de massue asséné aux salariées et à la population locale, la riposte prend corps. Les syndicalistes CGT, CFDT et FO de l’usine et le comité de soutien qui s’est mis en place [3] organisent ce dimanche matin 14 janvier une première manifestation à Libourne (10 heures du matin, esplanade François-Mitterrand). De plus, les salariées et leurs trois syndicats ont d’ores et déjà décidé de manifester à Paris, le 24 janvier, aux côtés des quatre autres entreprises de la confection frappées par les délocalisations.

« c’est de l’esclavage moderne »

Lundi dernier à l’union locale CGT, huit ouvrières, toutes élues au comité d’entreprise, se sont réunies avec des membres du comité de soutien pour préparer concrètement la manifestation. « Les filles ont fait des sacrifices pour que vive cette entreprise, elles ont accepté des baisses de salaire, des réductions d’horaires, des cadences toujours plus infernales, c’est de l’esclavage moderne, aujourd’hui nous refusons », assure Marie-Claire, élue CGT. Avec ses autres collègues, Arlette (FO), Francisca (CFDT), elle témoigne des salaires de misère pour les femmes, dont beaucoup élèvent seules leurs enfants, des cadences folles, du chantage permanent de la direction qui ne cesse de répéter que les salaires en Chine sont est 10 à 15 fois inférieurs. « Le prix des maillots de bain importés ne baissera pas d’un centime pour le consommateur », fait remarquer l’une d’elles. Les arrêts maladie sont nombreux, les ouvrières sont usées. Francisca n’en peut plus : « On est arrivé à un stade insupportable de mal-vivre, les gens sont dépressifs. En face nous n’avons plus que des machines et des financiers mais plus aucun humain. » Alors, « avec nos mots à nous », elles veulent crier tout cela haut et fort dimanche matin lors de la manifestation. Autre décision après discussion, elles écriront sur une des banderoles : « Ne coulez pas Arena ».

Porte-parole du comité de soutien, Patrick Aubisse souligne le rôle de ce collectif d’organisations. Aider les salariées à « retrouver le moral dans la mobilisation », tout en prenant des initiatives publiques de débat sur les - délocalisations, sur le rôle de ces fonds de pension investisseurs... « Bref, sur la réalité du capitalisme aujourd’hui. »

[1] www.arena.fr

[2] www.mediaconseilpresse.com

[3] UL CGT, CFDT, FSU, ATTAC, PCF, PS, LCR, Verts, PRS...

Version imprimable de cet article Version imprimable

Forum de l'article

Aucune réaction pour le moment!
Répondre à cet article
 
Propulsé�par SPIP 1.9.2b | Suivre la vie du site  RSS 2.0 | Navigateur conseille Get Firefox! espace prive | Téléchargez le Squelette du site

CSS Valide !